FN Herstal: fin du blocage et reprise du travail mercredi

06/10/17 à 09:52 - Mise à jour à 11:07

Source: Belga

Le blocage de la FN Herstal et de Browning International prendra fin le 11 octobre, date à laquelle les travailleurs de l'entreprise d'armement reprendront leur poste au sein de l'usine, a-t-on appris de sources syndicales. La FGTB souligne qu'elle n'abandonne pas son combat pour autant "puisqu'il sera mené de façon différenciée au sein des ateliers".

FN Herstal: fin du blocage et reprise du travail mercredi

La FN Herstal © Belga

Le syndicat socialiste a décidé de changer de stratégie dans le conflit qui l'oppose, depuis le 29 septembre dernier, à la direction qui refuse de s'écarter de l'accord sectoriel prévoyant une augmentation salariale de 1,1%. La délégation FGTB souhaite un effort plus important de sa direction.

Vu son refus, le syndicat a bloqué l'usine depuis le 29 septembre. Un blocage qui prendra donc fin le 11 octobre au lendemain de la journée d'action syndicale. "Tout le monde pourra rentrer mais le bras de fer se poursuivra au sein des ateliers", annonce déjà la FGTB, qui préconise un ralentissement de l'activité plutôt qu'un blocage pur et dur de l'entreprise.

La direction, qui a condamné à de multiples reprises ce mouvement sauvage, va au-devant de pertes estimées à 30 millions d'euros faute d'avoir pu livrer à temps un client. "Nous avons fait un geste mardi en permettant le chargement des conteneurs afin qu'ils soient prêts à sortir mais devant le constat de carence enregistré le même jour lors de la pseudo-conciliation, le travail a été stoppé net", admet la délégation socialiste, qui estime que la direction "a une lourde responsabilité dans le blocage des conteneurs".

Délégation et direction ont évoqué jeudi ce dossier "mais, faute d'avoir pu obtenir une réunion avec la direction, nous avons maintenu notre position et nous ne comptons pas rencontrer la direction ce week-end", annonce déjà le syndicat. Selon lui, la direction leur fait porter le chapeau "alors qu'elle n'était pas prête administrativement pour livrer cette commande".

Le conflit, qui concernait uniquement la maison-mère herstalienne et Browning International (Herstal), s'est étendu vendredi à la succursale de Zutendaal, où sont produits explosifs et munitions. La septantaine de travailleurs, rassemblée en front commun, se croise les bras "vu le manque de respect envers la délégation syndicale et l'envoi des huissiers mercredi qui a été mal perçu".

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos