Fin de match pour Suseia

08/05/13 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Trends-Tendances

La PME bruxelloise Suseia fondée par Jean-Sébastien Gosuin est bien connue des amateurs de grands événements sportifs. Malheureusement, la crise aura eu raison de l'entreprise qui a dû déposer le bilan.

Fin de match pour Suseia

© Belga

Suseia s'est notamment illustrée en organisant des événements tels que le Stepstone Job Challenge (une compétition entre recruteurs et étudiants de dernière année).

Mais surtout en devenant l'une des agences belges officielles pour la billetterie des Jeux olympiques d'été et d'hiver (Pékin, Londres, Turin, Vancouver, etc.), le tournoi de tennis de Roland Garros ou encore la Coupe du Monde de football de 2014 au Brésil. En 2009, Justine Henin s'était même invitée dans le capital de la PME à hauteur de 35 %.
Malheureusement, la crise aura eu raison de l'entreprise de sept personnes : elle a tout récemment déposé le bilan.

En cause ? "La situation économique actuelle qui nous était très défavorable, commente le patron de Suseia. Le statut d'agence officielle nous imposait la plupart du temps d'acheter à l'avance un nombre important de places pour les événements. On y engageait des centaines de milliers d'euros." Pour les JO de Londres en 2012, Suseia a ainsi commercialisé 34.500 billets pour la Belgique.

Mais avec une demande très faible en raison de la crise et donc peu de rentrées, l'entreprise a dû se résoudre à mettre fin à ses activités. Suseia s'adressait encore essentiellement au B2B avec ses packages destinés aux entreprises (la vente au particulier démarrait progressivement). Or, en période de crise, ce type de dépenses a, bien sûr, tendance à diminuer.

Après avoir côtoyé les podiums, Suseia se voit donc malheureusement contrainte de retrouver les vestiaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires