FGTB: Robert Vertenueil, unique candidat au poste de secrétaire fédéral

19/01/17 à 13:47 - Mise à jour à 13:48

Source: Belga

Le Bureau de l'Interrégionale wallonne de la FGTB, réuni ce jeudi matin, a pris acte de la candidature de Robert Vertenueil au poste de membre du secrétariat fédéral de la FGTB, sésame indispensable pour prétendre au secrétariat général et remplacer Marc Goblet lorsque ce dernier quittera ses fonctions, pour raisons médicales, en juin prochain.

FGTB: Robert Vertenueil, unique candidat au poste de secrétaire fédéral

Robert Vertenueil © BELGA

L'appel aux candidatures, lancé en décembre dernier, s'est clôturé hier/mercredi soir "et seul Robert Vertenueil, secrétaire général de la Centrale Générale FGTB - dont est également issu Marc Goblet, ndlr -, s'est porté candidat", indique le syndicat socialiste dans un communiqué.

En d'autres termes, Robert Vertenueil vient de franchir la première étape vers le poste de secrétaire général de la FGTB. Il lui reste désormais à être parrainé par le comité de l'Interrégionale wallonne de la FGTB, ce qui sera chose faite le 9 février prochain, et par l'aile francophone de l'Interrégionale de Bruxelles, le 8 février. Sa nomination devrait ensuite être entérinée lors d'un congrès fédéral prévu en juin.

A moins que Jean-François Tamellini, qui remplace actuellement Marc Goblet, notamment au sein du Groupe des 10, ne déclare à son tour sa candidature. Né à Mons en 1974, l'homme est déjà secrétaire fédéral de la FGTB, ce qui lui permet théoriquement de briguer le poste de secrétaire général dévolu à un francophone, la présidence étant exercée, elle, par le néerlandophone Rudy De Leeuw. "Je communiquerai dans les prochains jours ma décision concernant une candidature au poste de secrétaire général. Marc Goblet reste SG (secrétaire général, NDLR) jusqu'en juin", a-t-il tweeté ce jeudi. Mais c'est néanmoins Robert Vertenueil qui semble tenir la corde.

Né le 14 mai 1965 à Bruxelles d'une mère allemande et d'un père borain, il a grandi à Quaregnon, célèbre pour sa Charte qui pose les fondations du Parti ouvrier belge, l'ancêtre du PS. Après avoir suivi une formation de technicien en construction, il débute sa carrière en 1987, au sein des mutualités socialistes du Brabant wallon. En 1994, l'homme est élu conseiller communal PS à Nivelles - où il habite toujours. Il occupera ce poste jusqu'en décembre 2012. Il entre ensuite à la Centrale générale où il est d'abord permanent syndical en 2002 puis secrétaire régional du Brabant wallon en 2006, secrétaire fédéral en charge de la construction en 2008 et enfin secrétaire général en 2015.

Marié, Robert Vertenueil est père de deux garçons. Sur son site internet, il dit avoir fait sienne cette devise: "Il faut penser comme si nous étions là pour 100 ans et travailler comme si nous partions demain." Sur son profil twitter, Jean-François Tamillini, lui, écrit: "leur système a fait faillite. On attend quoi pour en changer? A gauche toute!".

Nos partenaires