Feu vert pour la fusion de Corelio et Concentra

25/10/13 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Trends-Tendances

Selon le journal De Tijd, l'Autorité belge de concurrence a autorisé - sous certaines conditions - les groupes de presse flamands Corelio et Concentra à fusionner leurs activités de journaux dans Het Mediahuis. Au moins dix pour cent des emplois au sein du groupe seraient menacés.

Feu vert pour la fusion de Corelio et Concentra

© Belga

La décision de l'autorité de concurrence va à l'encontre de l'avis du l'Auditorat du l'Autorité belge de concurrence. Ce dernier avait exprimé de sérieux doutes quant à l'admissibilité de la fusion et demandé une enquête approfondie. Celle-ci n'aura donc pas lieu. Corelio prendrait une participation de 62 % dans De Mediahuis, contre 38 % pour Concentra.

Les conditions imposées par l'Autorité belge de concurrence auraient trait au maintien des titres du groupe Het Mediahuis : les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad (Corelio) et Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen (Concentra).

Restructuration

Si la ratification constitue une victoire pour Corelio et Concentra, les conséquences de la fusion ne sont pas encore connues. D'après le quotidien De Morgen, les syndicats de Corelio et Concentra craignent qu'au moins un dixième du personnel soit licencié.

La fusion a été vivement critiquée, notamment par l'Association flamande des journalistes, car il ne restera plus que deux grands groupes de presse écrite quotidienne en Flandre : d'un côté De Persgroep (Het Laatste Nieuws, De Morgen, De Tijd et l'Echo) et de l'autre Het Mediahuis (De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen, De Gentenaar et Het Belang van Limburg).

L'association estime que le nouveau partenariat pourrait mettre en péril la diversité du paysage médiatique flamand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires