Fermeture de l'usine Jacobs Douwe Egberts: "Nous tenterons de sauver ce qui pourra l'être..."

15/09/16 à 11:18 - Mise à jour à 14:23

Source: Belga

Jacobs Douwe Egberts a annoncé ce jeudi son intention de fermer, dès janvier 2017, son site de production de café à Grimbergen. Au total, 274 emplois sont menacés.

Fermeture de l'usine Jacobs Douwe Egberts: "Nous tenterons de sauver ce qui pourra l'être..."

© Belga

"Cette annonce rentre dans le cadre de la stratégie du groupe d'optimiser ses capacités de production et de distribution et vise à établir un réseau d'approvisionnement plus adapté aux besoins en constante évolution des consommateurs et clients", a précisé l'entreprise dans un communiqué.

"Si l'intention proposée était confirmée, elle aurait un impact significatif sur le personnel du site de Grimbergen. C'est pourquoi aucune décision définitive ne sera prise avant la fin du processus de consultation détaillé qui a débuté ce jeudi matin avec le conseil d'entreprise", a ajouté le groupe qui dit vouloir "donner la priorité à l'information et au dialogue avec les 274 collaborateurs potentiellement affectés".

Selon la proposition transmise au conseil d'entreprise et aux collaborateurs de Grimbergen, le groupe envisage de stopper la production dès janvier prochain. "A cette échéance, l'ensemble des produits fabriqués sur le site serait transféré vers d'autres unités de production du groupe", a encore indiqué la société.

"Depuis sa création en 1973, l'usine de Grimbergen a joué un rôle clef dans l'approvisionnement en café pour l'Europe occidentale. Nous reconnaissons les efforts importants de nos collaborateurs en Belgique au cours de ces dernières années, mais nous estimons qu'il s'agit d'une étape indispensable afin d'assurer l'avenir du groupe en Europe", a commenté Luc Volatier, global vice-président "Operations", cité dans le texte.

Le marché belge reste toutefois "une priorité" pour l'entreprise, a enfin affirmé Jacobs Douwe Egberts qui ne souhaite pas faire davantage de commentaires dans les médias.

Trop petit pour de grands volumes, trop cher pour des volumes spécialisée

L'usine de Jacobs Douwe Egberts est trop petite pour réaliser de grands volumes et trop chère pour des volumes spécialisés, notamment en raison du coup de la main d'oeuvre, a expliqué la porte-parole de la société jeudi.

A Grimbergen sont produits des dosettes, du café filtre et du café en grains. "La demande des consommateurs change. Le café filtre a moins de succès, tandis que les pads sont plus populaires", selon la porte-parole Sonja Wegscheider. "En résulte une surcapacité au niveau du groupe."

Après analyse des différentes unités, la direction a décidé de miser sur de grands volumes ou des volumes spécialisés. Or Grimbergen ne correspond ni à l'un, ni à l'autre.

Le site comprend par ailleurs deux divisions n'occupant que des employés, l'une s'occupant de la distribution et l'autre des clients professionnels.

Un coup de massue pour le personnel

L'arrêt de la production est un coup de massue pour le personnel, selon le secrétaire syndical Luc Debaets (ACV). "La décision n'est pas une complète surprise vu les nombreux efforts qui ont été demandés aux travailleurs au cours des dernières années afin d'augmenter la rentabilité."

L'entreprise néerlandaise Jacobs Douwe Egberts a annoncé sa volonté pendant un conseil d'entreprise extraordinaire. Les travailleurs, informés peu après, ont été "très, très déçus", selon M. Debaets.

Mi-2014, l'entreprise avait déjà décidé d'abolir les équipes du week-end, ce qui avait entraîné la perte d'environ 80 emplois, se rappelle-t-il.

La fermeture du site de production de Grimbergen menace 274 emplois sur 464. Parmi eux, 159 ouvriers et 115 employés. La production de café sera répartie dans d'autres usines pour l'instant indéterminées.

Direction et syndicats démarreront la phase d'information et de consultation lundi dans le cadre de la loi Renault qui régit les licenciements collectifs en Belgique.

"Nous tenterons de sauver ce qui pourra l'être. Cela ne sera absolument pas facile, mais nous allons essayer de convaincre la direction de retirer sa décision. Si cela ne fonctionne pas, nous tenterons de négocier un bon plan social pour les travailleurs qui seront licenciés", a expliqué M. Debaets.

Les travailleurs peuvent rester chez eux jeudi et vendredi. La production sur le site ne reprendra que lundi, jour durant lequel une assemblée du personnel aura également lieu.

Les travailleurs restant devront déménager

Enfin, les 190 employés qui resteront après la restructuration devront déménager dans un autre lieu, a indiqué la secrétaire syndicale Tina De Greef (LBC-NVK).

"La majeure partie des employés qui ne sont pas liés à la production pourront garder leur emploi", selon Mme De Greef. Il s'agit des services de marketing ou encore de comptabilité, notamment. Mais le site de Grimbergen fermant ses portes, ils devront déménager dans un autre lieu. La direction serait à la recherche d'un bâtiment à 5 ou 10 km de distance, toujours selon la syndicaliste.

En savoir plus sur:

Nos partenaires