Federgon émet l'idée de titres-services payés par l'employeur

10/12/13 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Trends-Tendances

Federgon, la fédération des prestataires de services de ressources humaines, avance l'idée de mettre également en place des titres-services payés par l'employeur, par analogie avec les chèques-repas.

Federgon émet l'idée de titres-services payés par l'employeur

"Les employeurs pourraient être encouragés en exonérant, par exemple, en partie ces titres-services de la sécurité sociale", a proposé le directeur général de Federgon, Herwig Muyldermans, mardi au cours d'une conférence de presse. Les titres-services existent maintenant depuis 10 ans et d'aucuns considèrent que le système est un franc succès. "Jamais une mesure pour l'emploi n'avait remporté un tel succès", souligne Federgon.

En 2012, on comptait 168.000 travailleurs actifs en Belgique dans le système des titres-services pour près de 900.000 utilisateurs. A l'approche, au 1er juillet 2014, de la régionalisation des titres-services, Federgon plaide pour "la continuité" et "une transition harmonieuse". "La préservation de l'équilibre entre les différents acteurs -autorités, travailleurs, utilisateurs- est cruciale dans ce cadre. Ce n'est qu'après un transfert réussi des compétences que l'on pourra, si nécessaire, mettre des accents régionaux, en étant attentif à la rentabilité des entreprises titres-services et à une tarification adéquate", estime la fédération des prestataires de services de ressources humaines.

Federgon n'en demande pas moins pour une révision de la règle des 60% prévoyant que 60% des personnes nouvellement engagées doivent être des chômeurs complets indemnisés ou des bénéficiaires du revenu d'intégration. La fédération fait aussi de "la lutte contre les entreprises peu scrupuleuses" une de ses priorités et demande "le maintien, voire le renforcement, du régime d'agrément pour les entreprises titres-services ainsi qu'un contrôle plus rapide et plus efficace des entreprises qui ont des dettes fiscales et parafiscales."

Nos partenaires