Faut-il céder au chantage du fisc ?

05/12/16 à 13:27 - Mise à jour à 14:35

Source: Trends-Tendances

Climat international, fuites fiscales en série, initiatives belgo-belges : tout pousse les contribuables indélicats à demander pardon au fisc. Mais pourront-ils le faire ? Beaucoup de fraudeurs évoluent encore aujourd'hui en plein brouillard, tant les règles du jeu de la DLU fédérale et des amnisties régionales sont loin d'être claires en cette fin d'année 2016.

Sale temps pour les contribuables en délicatesse avec le fisc. Les nouvelles se bousculent de tous côtés et ne sont pas rassurantes pour eux. Le fisc allemand a transmis à notre administration fiscale des données concernant 49.000 comptes belges ouverts auprès de la Caisse d'épargne de l'Etat à Luxembourg. Le directeur de l'ISI de Gand a porté plainte, déposant plus de 61.000 dossiers provenant des diverses opérations de régularisation (les DLU) qu'il estime incomplets. L'an prochain, les administrations fiscales devraient procéder à des masses d'échanges d'informations sur les revenus perçus par des contribuables sur des comptes étrangers. Les gestionnaires de fortunes et les discrètes officines qui étaient à la base de constructions permettant de cacher des fortunes dans des paradis fiscaux commencent à être victimes de hackers : Swiss Leaks, Panama Papers, Bahamas Papers... Oui, vraiment, le temps est à l'orage.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires