"Faire de Duracell une entité séparée pourrait être un préalable à sa vente"

24/10/14 à 16:38 - Mise à jour à 16:34

Source: Belga

Les syndicats de Duracell à Aarschot soupçonnent que l'annonce par le groupe Procter & Gamble (P&G) de son intention de faire de la société une entité séparée soit un préalable à sa vente.

"Faire de Duracell une entité séparée pourrait être un préalable à sa vente"

Ils reconnaissent toutefois que l'opération pourrait offrir de nouvelles perspectives à l'entreprise, spécialisée dans la production de piles. Quelque 450 personnes travaillent actuellement pour la société en Belgique.

"Lors du conseil d'entreprise extraordinaire qui s'est tenu vendredi matin, la direction a annoncé que P&G souhaitait faire de Duracell une entité séparée. La société mère reprendra une partie des dettes de l'entreprise, qui deviendra une entité à part, mais restera la propriété de P&G", explique le secrétaire ACV, Georges Jacquemin. "D'après moi, il s'agit d'une manière de mettre Duracell sur le marché pour la vendre à terme. Je suis cependant satisfait que cette annonce ne s'est pas accompagnée de suppressions d'emplois."

Inge De Backer, la porte-parole de P&G Belgium, a rappelé que le groupe n'avait pas l'intention de sortir complètement de l'entreprise de piles. "Notre préférence est de conserver Duracell en tant qu'entité séparée. Nous n'avons encore jamais employé le mot 'vente'. La transaction aura lieu au deuxième semestre 2015 et nous ne voulons pas spéculer sur la manière dont elle se déroulera", a-t-elle ajouté.

Bénéfice net en baisse

Le groupe de produits de consommation Procter & Gamble a également annoncé vendredi un bénéfice net en baisse de 34% à 1,99 milliard de dollars pour le 1er trimestre de son exercice 2015. Dans un communiqué, le groupe a précisé que son bénéfice par action était de 1,07 dollar par action, conforme aux prévisions des analystes. S'il n'est pas tenu compte des effets de changes, il atteint toutefois 1,14 dollar.

Le groupe a inscrit sur le trimestre une charge de 932 millions de dollars après impôts (0,32 dollar par action) pour ajustement de la valeur intangible de ses actifs (goodwill) concernant Duracell. Le chiffre d'affaires a atteint pour sa part 20,792 milliards de dollars, stable par rapport à la même période l'an passé et tiré à la baisse de l'ordre de 2% par des effets de change. Le groupe a précisé qu'il s'attendait à un fort impact négatif de ces effets de change sur les trimestres suivants et a indiqué qu'il prévoyait que son bénéfice par action recule dans une fourchette comprise entre 2% et 5% pour son exercice annuel par rapport à celui de l'année précédente.

En savoir plus sur:

Nos partenaires