Faillite de Best Tours, le 1er tour-opérateur de Belgique

23/12/10 à 14:20 - Mise à jour à 14:20

Source: Trends-Tendances

Spécialiste de l'Asie, Best Tours a été durement frappé par la crise économique et le nuage de cendres, sans oublier les troubles à Bangkok et les inondations en Thaïlande. Le tribunal de commerce de Bruxelles a prononcé jeudi la faillite du 1er tour-opérateur de Belgique.

Faillite de Best Tours, le 1er tour-opérateur de Belgique

Le tribunal de commerce de Bruxelles a prononcé jeudi la faillite du tour-opérateur Best Tours, spécialisé dans les destinations exotiques. Un curateur a été désigné, a indiqué Frank Bosteels, porte-parole de Best Tours.

Mercredi déjà, le premier tour-opérateur de Belgique avait indiqué qu'il demanderait la faillite le lendemain. Un accord juridique n'aurait en effet rien apporté de plus, selon le porte-parole : "Le trou était trop profond", selon lui.

La société emploie 35 personnes à Bruxelles et une quinzaine d'autres à l'étranger, qui s'accrochent, d'après le porte-parole, à l'espoir d'un nouveau départ sous l'impulsion du tour-opérateur Escape, désigné par le Fonds de garantie voyages pour prendre en charge les 5.600 voyageurs de Best Tours.

Outre Escape, qui s'est déjà présentée publiquement comme candidate pour une reprise, d'autres entreprises auraient montré un intérêt.

Le Fonds de garantie voyages dépannera les clients de Best Tours

Best Tours a été durement frappé par la crise économique et le nuage de cendres, indique le Fonds de garantie voyages. En outre, le spécialiste de l'Asie a subi les conséquences des problèmes en Thaïlande : les troubles à Bangkok et les inondations.

Le Fonds de garantie voyages assurera donc l'exécution des voyages réservés auprès de Best Tours avec l'aide d'Escape. "Les voyageurs à l'étranger ne sont pas abandonnés à leur sort et toutes les personnes qui ont payé un acompte à Best Tours seront en principe également prises en charge, a indiqué Veerle De Boeck, membre du conseil d'administration. Nous donnons, dans la mesure du possible, la priorité à la réalisation des voyages réservés, surtout en cette période de vacances de fin d'année."

Best Tours ne prend plus de nouvelles réservations et ne domiciliera plus les agences de voyages à partir de mercredi. Il s'agit du second grand tour-opérateur qui rencontre cette année des problèmes de liquidité. En août, le Fonds de garantie voyages avait dû intervenir à la suite de la faillite de Mediterra/Sunworld.

Faillite de Best Tours : "Tout sauf une bonne affaire", estime Test-Achats

Test-Achats estime que la faillite de Best Tours "n'est certainement une bonne affaire ni pour le consommateur ni pour le secteur lui-même". Pour l'association de défense des consommateurs, le marché de l'organisation de voyages est encore plus concentré "puisque déjà ultra-dominé à plus de 85 % par les deux grands groupes (TUI/Jetair et ThomasCook/Neckermann), avec leur structure verticalement intégrée".

Pour Test-Achats, Best Tours se situait dans une niche relativement petite mais "jouissait d'une bonne réputation et présentait la plupart du temps un bon rapport qualité/prix, avec une attention particulière pour les excursions et les voyages culturels".

Best Tours "travaillait principalement avec des prix fixes sans suppléments, contrairement aux deux grands groupes qui multiplient les suppléments en tout genre. Best Tours, contrairement aux deux grands qui travaillent via l'Internet et directement avec le consommateur, faisait appel à un réseau d'agents de voyages, le plus souvent indépendants et compétents."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires