Facebook flambe en Bourse, du jamais vu

25/10/12 à 07:34 - Mise à jour à 07:34

Source: Trends-Tendances

Facebook a réalisé jeudi sa meilleure séance depuis son entrée en Bourse en mai, son action flambant de près de 20 pc au lendemain de résultats montrant des progrès du groupe dans ce qui semblait jusqu'ici son point faible, les revenus tirés des accès mobiles. Le titre a clôturé sur un bond de 19,13 pc à 23,23 dollars, après être montée en séance jusqu'à 24,25 dollars (+24,35 pc).

Facebook flambe en Bourse, du jamais vu

© Reuters

"C'est la plus forte progression de Facebook", soulignait un courtier de Wall Street. Le précédent record remontait au 12 septembre, quand le titre avait pris 7,73 pc au lendemain de la première intervention publique depuis l'entrée en Bourse de son patron-fondateur Mark Zuckerberg, qui avait affirmé que Facebook gagnerait à terme plus d'argent grâce aux connexions mobiles au site que grâce à celles réalisées depuis un ordinateur de bureau.

Les inquiétudes sur la capacité de Facebook à gagner de l'argent en monétisant sa gigantesque base d'utilisateurs, notamment quand ils se connectent depuis un appareil mobile, ont été l'une des raisons de la débâcle boursière du groupe.

L'action avait perdu en quelques mois la moitié de sa valeur comparé à son prix d'introduction de 38 dollars. Elle a commencé à opérer une remontée depuis septembre, mais est encore aujourd'hui 39 pc en dessous de ce niveau.

Facebook a donné de nouvelles raisons d'espérer aux investisseurs en annonçant mercredi soir que 14 pc de ses recettes publicitaires du troisième trimestre, soit environ 150 millions de dollars, venaient du mobile.

"La forte performance mobile pourrait aider à atténuer les inquiétudes entourant la transition mobile en cours chez Facebook", a souligné la maison de courtage Sterne Agee, qui calcule que s'il maintient le rythme actuel, le groupe pourrait gagner un milliard de dollars en un an sur les mobiles.

Elle juge le résultat d'autant plus remarquable que le groupe a commencé il y a seulement quelques mois à lancer des produits adaptés aux smartphones, dont les écrans ne sont pas assez grands pour afficher ses produits publicitaires normaux, mais qui sont de plus en plus populaires chez ses utilisateurs: sur le milliard de membres du réseau, 600 millions s'y connectent depuis un mobile.

"Les résultats du troisième trimestre suggèrent que Facebook peut effectivement faire croître ses revenus quand les utilisateurs transitent de l'ordinateur de bureau vers le mobile", a aussi commenté Bank of America Merrill Lynch.

Il reste à voir toutefois si Facebook confirme sa performance sur les prochains mois.

Credit Suisse évoque aussi des incertitudes liées à la possible arrivée prochaine sur le marché de nouveaux paquets d'actions, des périodes de blocage des ventes pour certains actionnaires historiques arrivant à expiration. La banque suisse calcule que jusqu'à 16 milliards de dollars de titres pourraient être mis sur le marché dans les deux prochains mois.

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires