Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

23/10/14 à 11:39 - Mise à jour à 11:39

Est-il possible de concilier carrière et vie de famille?

Dominique Leroy, la patronne de Belgacom a beaucoup de chance : elle est charismatique, elle est légitime au sein de son entreprise, car elle n'a pas été parachutée à ce poste mais a gravi les échelons de sa hiérarchie aux pas de course. De plus, elle est arrivée au sommet juste après une période très houleuse entre l'ancien PDG de Belgacom et son actionnaire, c'est-à-dire l'Etat.

Est-il possible de concilier carrière et vie de famille?

L'impression que donne Dominique Leroy, c'est d'être une sorte de force tranquille. Comme en plus elle est une femme à la tête de la plus grande entreprise de Belgique, son aura de PDG la dépasse car elle sert - qu'elle le veuille ou non - de modèle aux autres femmes, notamment les plus jeunes, qui se demandent s'il est possible de concilier une carrière à la Dominique Leroy et avoir une famille comme tout le monde!

La réponse de Dominique Leroy n'a pas besoin d'être détaillée, elle est mariée et elle a des enfants. Mais comment a-t-elle fait diront certaines personnes ? Sa réponse, à nos confrères du journal L'Echo, est simple : tout au long de sa carrière, elle a fait des choix. Comme elle était excellente, on lui a souvent proposé de partir à l'étranger, mais elle a fait le choix de ne pas le faire pour rester auprès de sa famille. En revanche, elle a compensé cet handicap en changeant souvent de fonction, en passant du marketing, à la finance ou à la logistique chez Unilever.

Partager

Est-il possible de concilier une carrière à la Dominique Leroy et avoir une famille comme tout le monde ?

Mais évidemment, tout cela n'a qu'un temps. Lorsque vous vous retrouvez face à un plafond de verre, du fait que vous ne voulez pas partir, il faut faire comme Dominique Leroy : sauter le pas chez Belgacom et accepter dans un premier temps, un job à un échelon inférieur à celui que vous occupiez avant chez votre ancien employeur.

La suite est connue, elle a grimpé très rapidement les échelons chez Belgacom . Oui, le message de Dominique Leroy à l'égard des femmes, c'est de faire des choix qui, certes, ferment parfois momentanément certaines variables mais qui permettent d'avoir des enfants. D'autres femmes "successful" en business optent pour un mari qui reste à la maison, ce n'était visiblement pas le choix de Dominique Leroy à en croire l'interview qu'elle a accordée à nos confrères de l'Echo.

Pour le reste, c'est une question de volonté et d'organisation ! De volonté, car il ne faut jamais oublier qu'il y a aujourd'hui davantage de filles que de garçons qui sortent de l'université. Donc pourquoi ne les retrouve-t-on pas davantage à la tête des entreprises ?

Quant à l'organisation, la patronne de Belgacom se souvient d'avoir travaillé, à l'époque, chez elle à la maison sans internet et sans GSM. Aujourd'hui, avec les moyens technologiques mis à notre disposition, c'est encore moins un problème de s'organiser, même avec des enfants. Voilà au moins un discours qui est rafraichissant mais surtout qui est très plausible car la personne qui en parle l'a fait. Chapeau !

En savoir plus sur:

Nos partenaires