Essenscia veut renforcer l'attrait des jeunes pour les filières scientifiques

22/11/16 à 22:51 - Mise à jour à 22:53

Source: Belga

(Belga) Lors de son assemblée générale mardi à Louvain-la-Neuve, Essenscia, la Fédération wallonne de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie, a évoqué les conditions auxquelles le secteur pourra continuer à se développer. Le président Pascal Lizin a demandé aux autorités de faire de la réduction des coûts énergétiques une priorité et ainsi renforcer la compétitivité de la Wallonie. Il a également évoqué diverses initiatives en matière de formation et de motivation des jeunes afin qu'ils entament des études scientifiques et techniques.

A emploi constant, le secteur doit recruter près de 500 personnes par an rien que pour remplacer les départs à la retraite. Essenscia affirme qu'elle s'attellera en 2017 à concrétiser de nouvelles possibilités de formation, le cadre législatif wallon sur l'alternance s'étant étoffé. Par ailleurs, Cefochim, son centre de formation dédié à la chimie et à la biopharmacie, rencontre un succès croissant. Celui-ci pourrait aussi servir pour reconvertir le personnel licencié dans le cadre de restructuration, mais Essenscia demande à la Région d'augmenter son financement. "Une exposition dédiée à la chimie et à la pharmacie, verra le jour en 2017 au Pass à Mons", explique Pascal Lizin. Il s'agit de Lab Chimie et Sciences de la vie, "un laboratoire grandeur nature assorti d'une exposition dédiée aux innovations de notre secteur. Ce projet financé par nos fonds de formation Co-valent et quatre entreprises (BASF, Total, Solvay et GSK) permettra à plus de 30.000 jeunes par an de réaliser de vraies expériences et de découvrir le monde fantastique de la chimie et des sciences de la vie". (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos