ESB Seraing: le repreneur Green Elephant ne paye plus les salaires

11/04/16 à 14:36 - Mise à jour à 14:36

Source: Belga

Green Elephant, repreneur de l'aciérie électrique de Seraing, n'a pas payé les salaires de mars et sollicite auprès d'un organisme bancaire un crédit-pont de trois mois, a-t-on appris de sources syndicales.

ESB Seraing: le repreneur Green Elephant ne paye plus les salaires

Image d'illustration. © istock

Les représentants des travailleurs estiment que l'entreprise court à la faillite alors que les repreneurs avaient annoncé, il y a quelques semaines, leur intention de relancer l'outil le 23 mai prochain.

Green Elephant (ex-REM) n'a plus de liquidités. Elle ne peut donc plus assumer sa première obligation à savoir payer son personnel en chômage économique depuis de nombreux mois. Le holding financier, qui avait repris l'entreprise en décembre 2014, n'a jamais fait parvenir à la Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, des réponses à diverses questions afin d'obtenir une ligne de crédit de 108 millions d'euros sollicitée pour la mise en oeuvre du plan industriel pour lequel Green Elephant investissait seulement 10 millions sur fonds propres.

Les représentants des travailleurs estiment même que ce qui ressemble de plus en plus à une faillite a été "organisée avec l'ancien propriétaire", le repreneur s'étant fait connaître alors que la direction et les syndicats étaient prêts à signer le plan social à la suite de l'annonce, en juin 2014, de la fermeture du site sérésien.

La tension remonte à nouveau chez ESB puisque, selon certaines sources, la direction semble actuellement retenue sur le site. Des mouvements de grogne similaires avaient été observés en décembre 2014 lorsque les négociations sur le volet social étaient au point mort.

Nos partenaires