Erika: la responsabilité de Total confirmée en appel

30/03/10 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Trends-Tendances

La cour d'appel a rejeté les arguments du groupe pétrolier, qui estimait que son statut d'affréteur écartait toute responsabilité. Cet arrêt condamne Total pour "pollution maritime".

Erika: la responsabilité de Total confirmée en appel

© PG

La cour d'appel a rejeté les arguments du groupe pétrolier, qui estimait que son statut d'affréteur écartait toute responsabilité. Cet arrêt condamne Total pour "pollution maritime".

La cour d'appel de Paris a confirmé mardi les peines d'amende prononcées en première instance au procès du naufrage de l'Erika à l'encontre du groupe pétrolier Total, de la société de classification Rina, de l'armateur Giuseppe Savarese et du gestionnaire Antonio Pollara.

La cour rejette les arguments de la première société française, qui estimait que son statut d'affréteur écartait toute responsabilité. Cet arrêt qui condamne le groupe pour "pollution maritime" est susceptible de changer la donne dans le transport maritime du pétrole.

L'Erika, navire vieux de 24 ans affrété par Total, s'était brisé en deux le 12 décembre 1999 dans une tempête au large de la Bretagne avant de sombrer et de déverser 20.000 tonnes de fioul sur 400 km de côtes, tuant des dizaines de milliers d'oiseaux et ravageant faune et flore marines.

Trends.be, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires