Entrée en Bourse timorée du livreur d'ingrédients Hellofresh

02/11/17 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Belga

Hellofresh, un livreur allemand de boîtes comprenant des ingrédients de recettes de cuisine, a réussi son introduction en Bourse à Francfort, mais selon une valorisation revue à la baisse.

Entrée en Bourse timorée du livreur d'ingrédients Hellofresh

© https://www.hellofresh.be

Le prix d'introduction annoncé mercredi soir, soit 10,25 euros par action, s'est situé seulement au milieu de la fourchette fixée entre 9,00 et 11,50 euros. De quoi permettre à Hellofresh de lever jusqu'à 318 millions d'euros, soit un peu moins de 20% de son capital devenu flottant.

La capitalisation boursière de l'entreprise berlinoise ressort ainsi à 1,7 milliard d'euros après avoir été un moment "bien au-dessus", a indiqué une source proche de la Bourse requérant l'anonymat. L'agence DPA cite une valorisation supérieure de 300 millions d'euros évoquée lors du tour de table précédent l'entrée en Bourse.

Hellofresh compte financer sa croissance avec l'argent frais accumulé alors qu'une première tentative d'introduction sur le marché avait été annulée en 2015 pour cause d'environnement boursier défavorable.

Jusqu'à son entrée en Bourse, la société était détenue majoritairement par la holding Rocket Internet, qui n'en détient désormais plus que 47,6%.

Lancée en 2011, Hellofresh compte 1,3 million de clients actifs dans le monde, à qui le groupe a livré 33,7 millions de boîtes de repas à préparer lors des mois de juillet à septembre, en employant plus de 2.000 salariés.

Le chiffre d'affaires pour le premier semestre de 2017 a représenté 430 millions d'euros, en hausse de près de 50% sur un an, mais la société a affiché une perte proche de 50 millions d'euros.

Hellofresh compte de sérieux concurrents en Allemagne - Kochhaus, Marley Spoon alors que la chaîne Aldi s'y met - avant que le géant Amazon, qui a des visées sur ce marché, ne se lance à son tour.

Aux Etats-Unis, où Hellofresh réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires, son concurrent direct est Blue Apron, une société entrée en Bourse en juin à New-York et dont le titre a perdu depuis la moitié de sa valeur.

Nos partenaires