Entente sur les prix: la société belge Recticel écope d'une lourde amende

29/01/14 à 14:48 - Mise à jour à 14:48

Source: Trends-Tendances

L'amende totale effective infligée à Recticel par la Commission européenne pour entente sur des prix de mousses de polyuréthane s'élève à 26,976 millions d'euros, annonce l'entreprise belge spécialisée dans les mousses d'isolation et automobile.

Entente sur les prix: la société belge Recticel écope d'une lourde amende

© Belga

"L'amende est payable 90 jours après la décision de la Commission. Recticel a l'intention d'introduire une demande auprès de la Commission afin de pouvoir étaler le paiement de l'amende sur plusieurs années", explique l'entreprise dans un communiqué, tout en précisant que l'impact total de l'amende sera inclus dans les comptes de 2013.

Les principaux producteurs de mousse de polyuréthane, que sont les entreprises Vita, Carpenter, la Belge Recticel et Eurofoam, une co-entreprise dont Recticel est actionnaire à hauteur de 50%, se sont vu infliger mercredi par la Commission européenne une amende de 114,077 millions d'euros en raison d'ententes sur les prix.

Aucune amende n'a cependant été infligée à la société Vita, qui a bénéficié d'une immunité pour avoir révélé l'existence de l'entente à la Commission. Quant à Eurofoam, Recticel et Greiner -actionnaire d'Eurofoam avec Recticel-, elles ont vu leurs amendes réduites pour avoir coopéré à l'enquête dans le cadre du programme de clémence.

Toutes les entreprises ayant accepté de régler le litige par voie de transaction, leurs amendes ont été réduites de 10% supplémentaires. La société Carpenter écope d'une amende de 75 millions d'euros, tandis qu'Eurofoam s'est vu infliger une amende maximale de 14,819 millions d'euros, Greiner une amende maximale de 24,183 millions d'euros et Recticel -pour sa propre participation et pour celle d'Eurofoam-, une amende maximale de 39,068 millions d'euros.

Pour Recticel, l'amende totale effective, y compris la portion de 50% de l'amende liée à Eurofoam, est finalement de 26,976 millions d'euros. "L'amende est payable 90 jours après la décision de la Commission. Recticel a l'intention d'introduire une demande auprès de la Commission afin de pouvoir étaler le paiement de l'amende sur plusieurs années", explique l'entreprise dans un communiqué, tout en précisant que l'impact total de l'amende sera inclus dans les comptes de 2013.

Recticel confirme en outre que les arrangements financiers avec ses banques sont maintenus.

La mousse de polyuréthane souple est principalement utilisée dans le mobilier d'habitation tel que les matelas et les canapés mais aussi dans le secteur de l'automobile, en particulier pour les sièges de voiture.

Selon la Commission européenne, les entreprises se sont entendues pendant près de cinq ans, d'octobre 2005 à juillet 2010, "pour coordonner leurs prix de vente pour divers types de mousses dans 10 États membres de l'UE (Allemagne, Autriche, Belgique, Estonie, France, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie et Royaume-Uni)".

L'entente avait pour objectif de répercuter sur les consommateurs les hausses de prix des matières premières des produits chimiques en vrac et d'éviter une concurrence agressive sur les prix entre les quatre producteurs, souligne l'exécutif européen.

La cotation de l'action Recticel, suspendue mercredi depuis 9h50, a entre-temps repris.

Nos partenaires