Enquête Jobat: les données salariales de 4.000 internautes publiées par erreur

08/01/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Trends-Tendances

Les données salariales de 4.000 répondants d'une enquête de Jobat ont été mises en ligne par erreur. La Commission de la protection de la vie privée enquête sur l'affaire. "Il est clair qu'il y a eu un problème de sécurité chez Jobat. L'enquête révélera si il y a eu une violation de la vie privée", explique Eva Wierts, porte-parole de la Commission.

Enquête Jobat: les données salariales de 4.000 internautes publiées par erreur

© Thinkstock

Marc Van de Woestijne, Online Development Manager de Jobat, assure que personne n'a utilisé frauduleusement ces données. Il avait au départ été question de 15.000 personnes mais ce sont finalement les données de 4.000 personnes qui ont été affectées, précise Marc Van de Woestijne. Les répondants devaient notamment fournir leur salaire brut et les éventuels avantages extra-légaux.

"Lorsque quelqu'un remplit l'indicateur de salaire de Jobat, il reçoit par courriel un rapport personnel dans lequel son salaire est notamment comparé avec celui d'une autre personne ayant un emploi similaire", explique le responsable du site internet. "Un dossier comprenant environ 4.000 rapports s'est retrouvé en ligne pour une raison inconnue. Le lien a été retrouvé par hasard par un internaute qui a prévenu VTM."

Jobat a tout de suite fermé l'accès au site internet et a constaté que personne n'avait téléchargé de rapport.

Il s'agirait d'une erreur humaine. Jobat enquête afin d'en connaître le responsable.

La Commission de la protection de la vie privée enquête également sur l'affaire. "Il est clair qu'il y a eu un problème de sécurité chez Jobat. L'enquête révélera si il y a eu une violation de la vie privée", explique Eva Wierts, porte-parole de la Commission.

Les personnes qui seraient concernées par cette fuite peuvent contacter Corelio, l'éditeur de Jobat, ou envoyer un courriel à online@jobat.be.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires