Engie conteste les chiffres du Bureau du Plan sur la prolongation des centrales

08/03/18 à 07:27 - Mise à jour à 09:52

Source: Belga

Engie Electrabel conteste les chiffres du Bureau du Plan sur les bénéfices que réaliserait l'entreprise en cas de maintien des centrales nucléaires. Selon elle, celui-ci atteindrait 200 millions d'euros annuels et non 850 millions, rapporte De Standaard jeudi.

Engie conteste les chiffres du Bureau du Plan sur la prolongation des centrales

© Belga Image

Selon un rapport soumis à la ministre de l'Energie Marie Christine Marghem (MR), une prolongation du recours à l'énergie nucléaire enrichirait Engie Electrabel annuellement de 850 millions d'euros.

Il y a une confusion, estime de son côté l'entreprise. Pour parvenir à un surplus de 850 millions, seuls les coûts des combustibles et ceux, variables et nécessaires au fonctionnement de la centrale, ont été pris en compte. Les coûts fixes comme le personnel, l'entretien et les prélèvements ont été oubliés, affirme l'exploitant.

Ce dernier estime même que son bénéfice pourrait être inférieur à 200 millions d'euros annuels en fonction de l'ampleur de la redevance qui serait demandée en compensation de la prolongation des centrales.

Nos partenaires