Emploi : le marketing pour les candidats... la vente pour les employeurs

03/01/11 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Source: Trends-Tendances

Le marketing est le domaine de fonction le plus populaire auprès des candidats à un emploi, alors que les employeurs recherchent surtout des vendeurs, si l'on en croit une enquête du site Monster.

Emploi : le marketing pour les candidats... la vente pour les employeurs

© Thinkstock

Le Monster Employment Index, qui mesure un échantillon représentatif d'offres d'emploi en ligne, a progressé de 26 % par rapport au début de l'année, indique le site spécialisé dans un communiqué.

Sur la base des résultats des recherches effectuées sur le site, Monster a établi un Top 3 des secteurs et des fonctions les plus recherchées par les candidats à un emploi. Ce classement fait apparaître que les personnes à la recherche d'un emploi sont le plus souvent en quête d'une fonction dans le marketing. De leur côté, les employeurs recherchent surtout des vendeurs, comme en témoigne le nombre d'offres d'emploi publiées en 2010.

Le secteur le plus prisé : le marketing

En 2010, les travailleurs ont été le plus fréquemment en quête d'une fonction dans le "marketing". Outre ce mot, les termes de recherche "vente" et "manager" ont aussi été très souvent utilisés.

Le profil le plus demandé : le vendeur

Les employeurs recherchent surtout des vendeurs, si l'on en croit le nombre d'offres d'emploi publiées pour cette fonction, souligne encore Monster. Par ailleurs, le monde financier est aussi en quête de nouveaux talents et il n'est nullement étonnant de trouver la fonction d'ingénieur en 3e position.

"A présent que le chômage à court terme (ce que l'on appelle le chômage conjoncturel) est reparti à la baisse en Belgique depuis octobre 2010, d'aucuns pensent que la crise sur le marché du travail est tout à fait terminée : rien n'est moins vrai !", prévient Bernard Hensmans, country manager de Monster Belgique, cité dans le communiqué.

A ses yeux, "nous nous retrouvons de nouveau dans une économie à problèmes, avec, d'un côté, une fonction vacante sur deux à laquelle il est de plus en plus difficile de pourvoir et, de l'autre, un nombre de chômeurs de longue durée beaucoup trop élevé, allié à un taux d'occupation beaucoup trop faible, tant en ce qui concerne les jeunes qu'en ce qui concerne les travailleurs âgés. Ce sont des défis qui devront être relevés à l'avenir et qui, en 2011, occuperont de plus en plus le devant de la scène."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires