Emploi: l'optimisme grandit dans le secteur secondaire

02/03/15 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

Source: Belga

Près de 30% des PME belges s'attendent à voir croître le volume d'emploi dans les prochains mois, contre 25,5% au trimestre précédent, ressort-il d'une enquête de la société de ressources humaines SD Worx sur les perspectives d'emploi.

Emploi: l'optimisme grandit dans le secteur secondaire

/ © istock

Les PME pessimistes sont également moins nombreuses: 14,2% redoutent une diminution du volume de l'emploi contre 17,5% au premier trimestre 2015.

"On n'observe pas (encore) de rupture de tendance. Les PME ne modifient provisoirement pas leurs intentions en matière de recrutement. L'optimisme de septembre 2014 (27,7%) ne se confirme pas, mais on est cependant loin des perspectives les plus pessimistes d'il y a près de deux ans (19,1%)", commente Johan Van Duyse, conseiller stratégique PME chez SD Worx, cité dans un communiqué.

Une analyse plus fine montre que c'est surtout le secteur secondaire qui se déclare optimiste quant à l'avenir, singulièrement quant au volume d'emploi. Alors que 21,8% des PME du secteur secondaire s'attendaient encore il y a trois mois à un recul du volume d'emploi, elles ne sont plus que 9,1% à l'attendre pour le trimestre prochain.

"L'actuel regain d'optimisme ne se traduit pas encore en intentions de recrutement plus positives ni en perspectives de recrutement plus favorables pour la fin de l'année 2015. En résumé, le secteur secondaire anticipe un accroissement du volume de l'emploi, mais cette progression ne se concrétise pas encore en engagements", nuance toutefois SD Worx.

La Flandre se montre la plus optimiste des trois régions: 24,1% des PME flamandes anticipent une augmentation du volume d'emploi total pour la fin 2015, 65,2% un statu quo et 10,7% une contraction de l'emploi. En Wallonie, les PME sont 22,4% à prédire une augmentation et 19,7% un recul de l'emploi. La région de Bruxelles Capitale est la moins optimiste, avec 13% d'augmentation et 11,2% de diminution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires