Emploi : l'automobile belge, un secteur d'avenir ?

13/04/11 à 11:17 - Mise à jour à 11:17

Source: Trends-Tendances

Les postes vacants devraient exploser dans le secteur automobile belge, en pleine reprise après les années de crise. Il faut dire que les modèles produits en Belgique par Volvo, Ford et Audi ont enregistré de "bonnes performances", selon la fédération Agoria.

Emploi : l'automobile belge, un secteur d'avenir ?

© Belga

Au premier trimestre, les trois constructeurs automobiles présents dans notre pays, Volvo, Audi et Ford, ont fabriqué 154.453 voitures, soit une hausse de 38 % par rapport à la même période de 2010. Selon la fédération de l'industrie technologique Agoria, qui livre ces chiffres, le défi le plus important pour l'année à venir sera de trouver du personnel : "Tant les constructeurs de voitures, de camions, de bus, de remorques et de semi-remorques que les entreprises de sous-traitance éprouvent beaucoup de difficultés à pourvoir les postes vacants."

"Après l'année de crise 2009, l'industrie automobile de notre pays a renoué l'an dernier avec une croissance prudente, estime encore la fédération. Durant les trois premiers mois de 2011, cette croissance s'est nettement confirmée, notamment grâce aux bonnes performances des modèles belges des trois constructeurs automobiles."

Volvo, Ford et Audi produisent 38 % de voitures en plus

Chez Volvo Cars, à Gand, 71.307 voitures sont sorties de la chaîne de montage au premier trimestre, soit près d'un quart de plus qu'à la même période de 2010, et Agoria s'attend à ce que l'usine accroisse encore sa production. "En raison des bonnes perspectives économiques, Volvo Cars Gent avait déjà décidé plus tôt de proposer un contrat fixe à quelque 400 travailleurs intérimaires dans le courant de l'année. De plus, Volvo recrute pour le moment plus de 200 collaborateurs. A Gand, Volvo Cars occupe actuellement quelque 5.000 personnes."

Chez Ford, à Genk, la production est également en hausse : l'usine a fabriqué environ 50.000 Mondeo, S-Max et Galaxy, soit une progression de 14 %. Et l'avenir s'annonce prometteur, selon Agoria : "A partir de 2013, c'est aussi à Genk que sera produite la Mondeo hybride. Grâce au contrat d'avenir 2020, Ford Genk est également assurée de construire les nouvelles Mondeo, S-Max et Galaxy." Environ 4.700 personnes travaillent sur le site limbourgeois.

Chez Audi, à Bruxelles, plus de 33.000 modèles A1 sont sortis de la chaîne de montage au premier trimestre. L'année dernière, 52.000 A1 ont été produites à Forest. Cette année, Audi Brussels prévoit une production de 120.000 A1. A partir de 2012, la production de la version cinq portes sera lancée et le modèle sera vendu en Chine. De plus, dans les années à venir, Audi compte investir 270 millions d'euros dans son site bruxellois. Audi Brussels occupe actuellement 2.645 personnes.

L'activité des sous-traitants suit celle des usines d'assemblage, avance encore la fédération. Les livraisons des sous-traitants au premier trimestre ont augmenté de plus de 20 % par rapport à la même période de l'année dernière. Les sous-traitants qui opèrent sur le marché international ont en outre vu leurs livraisons se renforcer, notamment grâce au marché chinois.

Quid des camions et des bus ?

La Belgique abrite également deux constructeurs de camions (Volvo Trucks et Daf Trucks) et deux fabricants de bus (Van Hool et VDL Jonckheere). Alors qu'il y a deux ans, ils avaient réduit fortement leur production, les constructeurs de camions voient leurs volumes croître sensiblement.

Cependant, "les chiffres de production n'atteignent pas encore ceux d'avant la crise. Les fabricants de bus et de cars bénéficient enfin d'une légère reprise du marché mais sont confrontés à une baisse des investissements publics dans de nouveaux bus citadins en Belgique. A la grande exportation, nos constructeurs de bus et de cars affichent toujours une très bonne tenue et prospectent avec succès de nouveaux marchés."

Ce sont les constructeurs de remorques et semi-remorques qui ont souffert le plus longtemps des conséquences de la crise mondiale. Mais peu à peu, ce marché de biens d'investissement sort de l'ornière, comme l'attestent les derniers chiffres de vente.

Agoria prédit un bel avenir au secteur automobile en Belgique

Selon Agoria, les chiffres de croissance et les centaines de postes vacants montrent que l'industrie automobile a toujours un avenir dans notre pays : "Ce secteur offre des opportunités d'emploi tant aux personnes très qualifiées que peu qualifiées. Les entreprises elles-mêmes proposent en outre souvent des formations sur le tas. Il s'agit d'un secteur en pleine transformation, évoluant de plus en plus vers une industrie de la mobilité verte et intelligente, faisant la part belle à l'innovation. Notre pays peut jouer un rôle important dans cette transformation."

L'industrie automobile dans notre pays occupe directement et indirectement quelque 82.500 personnes, et représente 10 % de l'emploi industriel total. Plus de 90 % de la production totale est destinée à l'exportation, si bien que l'industrie automobile réalise plus de 10 % des exportations belges totales.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires