Elia débourse 400 millions pour une "prise" en Mer du Nord

14/04/17 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Belga

Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité Elia investit 400 millions d'euros pour une "prise en mer". Grâce à cette décision approuvée par le conseil d'administration, quatre nouveaux parcs éoliens pourront être raccordés au réseau terrestre belge "de manière rentable et fiable", précise jeudi Elia dans un communiqué.

Elia débourse 400 millions pour une "prise" en Mer du Nord

© Belga

Le MOG (modular offshore grid) se compose d'une plate-forme offshore située à près de 40 kilomètres au large de Zeebrugge, qui accueillera les câbles des nouveaux parcs éoliens offshore. Trois câbles sous-marins de 220 kV relieront le MOG au poste à haute tension Stevin, à Zeebrugge, afin que l'énergie éolienne produite puisse être injectée sur le réseau terrestre belge, "même en cas de perte ou de dysfonctionnement d'un des câbles offshore".

La capacité totale installée des quatre prochains parcs (Rentel, Northwester 2, Mermaid et Seastar) avoisinera les 1.030 MW. L'entrée en service de la "prise en mer" est prévue pour le troisième trimestre de 2019.

L'investissement total de 400 millions d'euros comprend les travaux de construction par Elia, ainsi que l'acquisition d'une partie des installations construites par Rentel. Une fois le MOG construit, Elia possèdera et exploitera les installations offshore.

"Il s'agit d'une étape importante pour Elia. Le MOG forme un premier élément d'un futur réseau en mer du Nord et permettra d'étendre nos activités belges de l'onshore à l'offshore. Nous sommes fiers de pouvoir participer à l'intégration des énergies renouvelables et d'aider la Belgique à atteindre les objectifs climatiques européens", a souligné Chris Peeters, CEO d'Elia.

Nos partenaires