Electricité et alliances pimentent le Mondial de l'automobile

18/10/10 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Trends-Tendances

La voiture électrique a tenu la vedette au Mondial de l'automobile 2010, qui s'est clôturé dimanche, avec, entre autres, les Peugeot Ion et Citroën C-Zéro. La crise continue par ailleurs de redistribuer les cartes du secteur, avec une multiplication des partenariats entre constructeurs.

Electricité et alliances pimentent le Mondial de l'automobile

L'édition 2010 du Mondial de l'automobile, qui s'est clôturé dimanche, a été marquée par un regain d'optimisme du secteur automobile et l'arrivée du véhicule électrique. PSA a dévoilé les petites citadines électriques Peugeot Ion et Citroën C-Zéro. Renault a exposé sa future gamme de véhicules électrique.

La voiture électrique a tenu la vedette. L'industrie automobile a affiché sa confiance retrouvée, loin de la sinistrose de 2008. La crise a contribué à une redistribution des cartes, avec le dépôt de bilan du géant américain General Motors, l'alliance de son compatriote Chrysler avec l'italien Fiat ou encore le rachat de l'allemand Porsche par Volkswagen, aussi entré au capital du japonais Suzuki.

Ce mouvement devrait se poursuivre. Pour preuve, les annonces de partenariat faites à l'occasion du Mondial. PSA et l'américain Ford ont fait part d'un renforcement de leur coopération dans les moteurs. L'allemand BMW fournira des moteurs au suédois Saab. Volkswagen, qui rêve de prendre la place de n° 1 mondial, lorgne Alfa Romeo, propriété de Fiat qui ne compte pas la céder.

Renault, qui s'est allié à l'allemand Daimler, fait aussi à nouveau preuve d'ambition : le français et son partenaire japonais sont toujours "ouverts à un rapprochement avec GM", a affirmé Carlos Ghosn, leur CEO commun.

Le secteur, encore prudent en début d'année, fait preuve de plus d'optimisme. De nombreux groupes ont relevé leurs prévisions de résultats. La crise n'est pourtant pas encore complètement passée. En France, le nombre d'immatriculations de voitures neuves devrait reculer de près de 10 %.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires