Electrabel renforce-t-il son monopole ? La Commission enquête

12/07/10 à 09:19 - Mise à jour à 09:19

Source: Trends-Tendances

Suite à une plaine déposée par Electrawinds et Eneco, la Commission européenne a ouvert une enquête devant déterminer si Electrabel a, à la faveur de l'accord signé par l'Etat belge et GDF Suez, encore renforcé sa position dominante chez nous.

Electrabel renforce-t-il son monopole ? La Commission enquête

© Belga

Electrabel est dans le collimateur de la Commission européenne, qui examine si le protocole d'accord nucléaire que le gouvernement belge a conclu l'année dernière avec GDF Suez consolide encore davantage, chez nous, la position dominante de sa filiale, rapporte samedi De Tijd. La Commission donne ainsi suite aux plaintes introduites en avril par les producteurs d'électricité verte Electrawinds et Eneco.

Le protocole d'accord nucléaire avait été signé par l'ancien Premier ministre Herman Van Rompuy. La Commission européenne examine si Electrabel n'abuse pas de sa position dominante. L'accord prévoit, pour l'entreprise, un rendement net d'environ 2 milliards d'euros, selon la Creg, le régulateur belge de l'énergie. Selon les plaignants, le protocole d'accord renforce de manière presque incontestable la position dominante d'Electrabel sur le marché belge.

La Commission enquêtera également, suite aux plaintes, sur une éventuelle violation des règles du marché intérieur. Avec ses investissements dans l'énergie verte à hauteur de 500 millions d'euros, Electrabel pourrait chercher à s'accaparer de la majeure partie des capacités pour les énergies renouvelables dans notre pays.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires