Electrabel essuie une perte historique de 105 millions d'euros

27/05/13 à 18:01 - Mise à jour à 18:01

Source: Trends-Tendances

Electrabel a essuyé en 2012 une perte nette de 105,7 millions d'euros. Il s'agit de la première perte dans l'histoire de l'entreprise, indique L'Echo sur son site internet, sur base des comptes annuels déposés par Electrabel à la Banque nationale de Belgique.

Electrabel essuie une perte historique de 105 millions d'euros

© Belga

En 2011, la filiale belge du groupe GDF Suez avait encore dégagé un bénéfice d'1,2 milliard d'euros.Electrabel impute son résultat négatif de 2012 à la perte de clients, la fermeture de centrales nucléaires et la hausse de la taxe nucléaire.

Le fournisseur d'énergie a ainsi perdu des parts de marché en 2012. Electrabel a perdu, en chiffres nets, 378.070 clients pour l'électricité et 267.680 pour le gaz. L'entreprise a aussi souffert d'une forte concurrence et du succès croissant des groupements d'achat d'énergie.

Electrabel a par ailleurs placé en 2012 des charges exceptionnelles de 489 millions d'euros, contre 212 millions un an plus tôt. En outre, la fermeture des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, survenue à partir de l'été 2012 après la découverte de microfissures dans les cuves des réacteurs, s'est traduite par une perte mensuelle de quelque 50 millions d'euros.

Enfin, Electrabel souligne avoir dû faire face à des arrêts prolongés sur son réacteur nucléaire de Tihange 1 en début d'année ainsi qu'à une interruption à la centrale au gaz de Saint-Ghislain, selon L'Echo.

GDF Suez a par ailleurs précisé ce lundi que les réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 seront en théorie à nouveau opérationnels à partir du dimanche 2 juin.

Nos partenaires