Elections sociales : tous les résultats, toutes les réactions

22/05/12 à 19:10 - Mise à jour à 19:10

Source: Trends-Tendances

Si la CSC domine largement le paysage belge des élections sociales, la CGSLB affiche une progression, à l'inverse des deux principaux syndicats.

Elections sociales : tous les résultats, toutes les réactions

© Belga

Elections sociales : la CSC et la FGTB reculent alors que les libéraux progressent


La CSC et, dans une moindre mesure, la FGTB ont enregistré un recul de leur score lors des dernières élections sociales qui ont eu lieu du 7 au 20 mai dans plusieurs milliers d'entreprises. A l'inverse, le syndicat libéral, lui, a progressé par rapport au scrutin de 2008, ressort-il des résultats provisoires de ces élections, présentés mardi par la ministre de l'Emploi, Monica De Coninck.


Dans le détail, la CSC a récolté 51,7 % des voix aux conseils d'entreprise et 52,3 % aux CPPT (Comités pour la prévention et la protection au travail). En 2008, ces scores s'affichaient respectivement à 52,5 % et 53,4 %.


La FGTB, elle, a obtenu 35,5 % des voix aux conseils d'entreprise (contre 36,2 % en 2008) et 36,4 % des voix aux CPPT (contre 36,7 % en 2008).


Quant à la CGSLB, elle est passée de 9,7 % à 11,3 % des voix aux conseils d'entreprise et de 9,8 % à 11,3 % des voix aux CPPT.


Par ailleurs, en nombre de sièges aux conseils d'entreprise, la CSC occupe la première position avec 55,8 % des mandats (contre 57 % en 2008), devant la FGTB (34,5 % en 2012, 34,8 % en 2008) et la CGSLB (8 % en 2012, 6,6 % en 2008), la même hiérarchie s'appliquant pour les CPPT.


Par régions, le syndicat libéral enregistre une hausse sensible à Bruxelles, passant de 12,6% à 14,3% alors que la CSC (45,1%) et la FGTB (37,9%) reculent en nombre de voix exprimées pour les conseils d'entreprise. Une tendance identique est constatée en Wallonie, où la CGSLB obtient 7,5% des voix (contre 6,2% en 2008). La FGTB y recule à 42,1% des voix (contre 43,6% il y a 4 ans) alors que la CSC frémit à la hausse, à 48,6% (contre 48,5% en 2008). En Flandre, la CSC subit un sérieux revers, de 57,1% à 55,9% des voix, la FGTB passant de 32,2% à 31,7% alors que le syndicat libéral bondit de 9,8% à 11,5% des suffrages exprimés.


Enfin, les différents acteurs de ces élections sociales se sont réjouis en choeur de la progression du nombre de candidates élues cette année, celles-ci représentant désormais 35% des membres des conseils d'entreprise (contre 33,7% en 2008) et 37,7% des élus aux CPPT (contre 36,8% il y a 4 ans). "Nous avons enregistré de nouveaux records en termes de candidates élues mais il est clair qu'il reste de la marge", a souligné à ce sujet le président de la CSC, Marc Leemans.


Organisées du 7 au 20 mai, les élections sociales ont affiché un taux de participation de 70,2% pour les conseils d'entreprise et de 71,9% pour les CPPT. Au total, 125.116 candidats s'y sont présentés et 44.608 d'entre eux ont été élus, selon les résultats provisoires pour l'ensemble du pays, qui concernent 91% des entreprises où les élections ont eu lieu.


Elections sociales : la CGSLB se félicite d'une "progression historique"


"Les résultats des élections sociales ne laissent aucun doute à ce sujet : la CGSLB est le seul syndicat à progresser et tant en nombre de voix qu'en sièges, nous enregistrons une progression historique", s'est félicité mardi le syndicat libéral.


La CGSLB a ainsi obtenu 11,32 % des voix pour les conseils d'entreprise et 11,3 % pour les CPPT, contre respectivement 9,67 % et 9,82 % lors des élections sociales de 2008. Le syndicat libéral a également progressé en nombre de sièges, obtenant 8,02 % des mandats aux conseils d'entreprise et 7,45 % d'entre eux aux CPPT.


"Ces excellents résultats sont la conséquence de quatre années de labeur intense, a conclu Jan Vercamst, président du syndicat libéral. Nous accordons beaucoup d'autonomie à nos délégués dans les entreprises et nous pratiquons une concertation sociale ouverte et constructive. Ce positionnement, soutenu par un service de qualité aux affiliés, a porté ses fruits."


Elections sociales : la CNE, "première force" syndicale des employés et des cadres


A l'issue des élections sociales, la CNE "a renforcé sa position de leader en devenant la première force syndicale des employés et des cadres tant en Wallonie qu'à Bruxelles, aussi bien aux conseils d'entreprise qu'aux comités pour la prévention et la protection au travail", s'est-elle réjouie dans un communiqué.


En ce qui concerne les employés en Wallonie, la CNE a conforté sa première position en nombre de sièges aux conseils d'entreprise et est passée devant le Setca aux CPPT.


A Bruxelles, la CNE-LBC a conservé sa première place aux conseils d'entreprise "loin devant le syndicat socialiste" et a renforcé sa place de leader aux comités pour la prévention et la protection au travail.


Enfin, en ce qui concerne les cadres, le syndicat chrétien a confirmé son leadership tant en Wallonie qu'à Bruxelles.


Elections sociales : la FGTB se félicite d'une hausse dans le non-marchand


La FGTB a consolidé les résultats obtenus en 2008 tout en progressant dans le non-marchand, s'est-elle réjouie mardi, en marge de la présentation des résultats provisoires des dernières élections sociales. "Maintenir nos résultats de 2008 était important et nous y sommes parvenus, ce qui nous conforte dans notre volonté de poursuivre nos efforts pour la défense de l'emploi et du pouvoir d'achat des travailleurs", a commenté Anne Demelenne, secrétaire générale du syndicat socialiste.


La FGTB a recueilli au total 35,5 % des voix aux conseils d'entreprise (contre 36,2 % en 2008) et 36,4 % des voix aux CPPT (contre 36,7 % en 2008). Ce recul ne concerne toutefois pas le secteur non marchand où elle a obtenu 25,6 % des voix aux conseils d'entreprise (statu quo par rapport à 2008) et 27,6 % des voix aux CPPT (contre 26,8 % en 2008).


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires