DVD Post au bord du gouffre

14/09/11 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Trends-Tendances

La PME bruxelloise, spécialisée dans la location de DVD par correspondance, est en bien mauvaise posture. Ses comptes 2010 sont tout simplement catastrophiques. Ils affichent 1,2 million d'euros de pertes. Ce montant vient s'additionner aux pertes reportées des dernières années, pour atteindre une somme totale de 3 million d'euros.

DVD Post au bord du gouffre

© REPORTERS

Depuis sa création en 2004, l'entreprise n'a quasiment jamais dégagé de bénéfices. Du côté du chiffre d'affaires, la société n'indique pas de montant précis pour 2010. Le dernier chiffre d'affaires publié par DVD Post (2008) se monte à 1,8 million d'euros. Mais l'activité est en régression. En témoigne le rapport du dernier conseil d'administration, daté du 8 août dernier. Celui-ci mentionne une baisse de chiffre d'affaires de l'ordre de 16 %, et une diminution de la clientèle de 13 %, "malgré des coûts d'acquisition de clients significatifs au premier semestre 2010".

Une importante (et onéreuse) restructuration a aussi été décidée fin 2010. Quinze collaborateurs (sur un total de 18 !) ont quitté l'entreprise, 11 autres sont arrivés. Plus inquiétant encore : DVD Post ne dispose quasiment plus de fonds propres. Et ce malgré deux augmentations de capital décidées en mai dernier par les actionnaires, pour un montant proche de 500.000 euros. La situation est telle que l'assemblée générale doit prochainement se réunir afin de statuer sur l'éventuelle dissolution de la société. Pas sûr cependant que DVD Post mette dans l'immédiat la clé sous le paillasson.

Malgré les déconvenues subies en 2010, le conseil d'administration (CA) continue en effet de croire à la viabilité de l'entreprise, et souhaite poursuivre les activités. "La perte n'a jusqu'à présent pas empêché la société de fonctionner normalement et d'honorer tous ses engagements vis-à-vis des tiers", indique le CA dans son dernier rapport. Les investissements dans l'amélioration de la logistique, du service clientèle, du site web permettraient de relancer la machine. Sans oublier la mise sur pied de la plateforme de vidéo à la demande (VOD), qui, elle aussi, a nécessité de sérieux investissements.

Dans un récent entretien (Trends-Tendances du 1er septembre dernier), l'administrateur délégué Pierre Demolin affirmait que, depuis six mois, il misait tout sur la VOD, qui représenterait déjà 20 % des commandes de DVD Post. Un peu tard sans doute pour inverser la tendance. Contacté par nos soins, Pierre Demolin n'a pas donné suite à nos appels.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires