Duvel ne moussera plus en Bourse

12/10/12 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Trends-Tendances

Les actionnaires familiaux de Duvel veulent le contrôle total de l'entreprise. Les trois frères Moortagt et leur cousine Veerle Baert lancent une OPA sur le solde des actions qu'ils ne possèdent pas encore au prix historique de 95 euros. L'opération est anticipée car le titre a fait ces derniers jours l'objet de spéculations.

Duvel ne moussera plus en Bourse

Une nouvelle perte pour Euronext Brussels! Après I.R.I.S, Telenet ou Devgen, c'est au tour du brasseur Duvel Moortagt à faire les frais d'une OPA et à préparer leur retrait de la Bourse de Bruxelles. Mais cette fois-ci, ce n'est pas pour être mangé par un concurrent. Comme dans le cas d'Omega Pharma, c'est l'actionnaire de référence qui veut reprendre le contrôle total de son entreprise. Ses actionnaires familiaux - les trois frères Moortgat, Philippe, Bernard et Michel réunis dans la société patrimoniale FIBEMI sa et leur cousine Veerle Baert - ont annoncé, vendredi matin, qu'ils lançaient une offre publique d'acquisition (OPA) volontaire sur le solde des actions qu'ils ne possédaient pas encore, soit sur quelque 25 % du capital à un prix maximum de 95 euros.

Ce cours représente une prime de 8,9 % par rapport au cours de clôture du 10 octobre. Une prime qui peut a priori paraître chiche. Mais les actionnaires familiaux qui préparaient depuis quelque temps l'opération, a-t-on appris à bonne source, ont dû anticiper l'annonce de l'opération car des derniers jours le cours de l'action faisait l'objet de spéculation. D'un cours moyen oscillant entre les 86 à 88 euros, celle-ci a bondi en un jour à 92 euros. Comme ils avaient fixé un prix maximal de 95 euros, ils ont eu peur que le cours ne s'envole au-delà de ce seuil. Le communiqué diffusé par le groupe souligne que ce cours représente une prime de 19,4 % par rapport aux six derniers mois. Mieux : pour le petit actionnaire qui a cru dans Duvel depuis son introduction en Bourse en juin 1999, l'action a été multiplié par presque trois.

Le brasseur Duvel Moortgat, connu pour ses marques Duvel, Vedett et Maredsous, a connu une forte croissance ces dernières années en Belgique et à l'étranger (Tchéquie et Etats-Unis), profitant de l'engouement du consommateur pour les bières spéciales. Cette croissance est le fruit d'un développement interne de ses marques (la Duvel en tête qui malgré la crise a encore enregistré une croissance de 5 % au cours du premier semestre) mais aussi d'une politique d'acquisitions (La Chouffe, Liefmans et De Koninck).

Si les actionnaires de Duvel Moortgat ont décidé de sortir des marchés c'est pour ne plus être soumis à la pression à court terme des marchés financiers et à toutes les obligations liées à une cotation en Bourse. Une fois que son action ne sera plus cotée, la famille Moortgat emmenée par Michel, sacré "Manager de l'Année 2010" par nos confrères flamands du Trends, aura davantage les mains libres pour prendre des risques à moyen et long termes.

Sandrine Vandendooren

En savoir plus sur:

Nos partenaires