Ducati, le "caprice" du patron de VW

18/04/12 à 11:03 - Mise à jour à 11:03

Source: Trends-Tendances

Audi, filiale de VW, s'offrirait le fabricant de motos italien Ducati pour 860 millions d'euros. Histoire de piétiner les plates-bandes de BMW... mais surtout de satisfaire un caprice de Ferdinand Piëch, patron de la firme aux neuf marques.

Ducati, le "caprice" du patron de VW

Le constructeur automobile allemand Audi devrait annoncer l'achat du fabricant de motos italien Ducati pour un montant de 860 millions d'euros, selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung paru mercredi. La presse du pays se fait l'écho depuis quelques années déjà d'une volonté d'Audi, filiale de Volkswagen dans le haut de gamme, de s'emparer de Ducati.

Selon l'agence de presse allemande DPA, les discussions avaient repris le mois dernier. Elles auraient abouti et la nouvelle devrait être annoncée mercredi, a-t-elle également écrit, citant des sources du secteur.

Audi et Ducati : entre logique économique et "caprice" de patron

Le groupe aux neuf marques (dont Skoda, Lamborghini et Seat), fort de 15,4 milliards d'euros de bénéfices en 2011, renouerait avec le monde de la moto qu'il avait abandonné dans les années 1950. Il viendrait ainsi marcher sur les plates-bandes de son compatriote BMW, son concurrent dans le haut de gamme.

Pour le Süddeutsche Zeitung, plus qu'une logique économique, l'acquisition de la prestigieuse marque italienne serait cependant la concrétisation d'un "caprice" du patron de Volkswagen, Ferdinand Piëch, qui vient de fêter ses 75 ans. "Il s'agit du nouveau jouet d'un homme qui a déjà racheté beaucoup de marques", écrit le journal, qui titre son article "Le cadeau d'anniversaire".

Un caprice qui ne se porte pas trop mal : en 2011, le constructeur italien a réalisé 480 millions de chiffre d'affaires et 110 millions d'euros de bénéfices. Ducati est détenu depuis 2006 par le fonds d'investissement Investindustrial, qui ne cache pas depuis quelque temps sa volonté de trouver un partenaire.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires