Drogue: les Belges sont plus faciles à corrompre

10/06/18 à 15:00 - Mise à jour à 17:04
Du Trends-Tendances du 07/06/18

Des prix de vente plus élevés, des acheteurs moins regardants sur la qualité et un personnel portuaire plus enclin à fermer les yeux, comment ne pas préférer notre pays lorsque l'on est trafiquant de drogue ?

Même en matière de drogue, joue la loi de l'offre et de la demande. L'offre étant plus réduite dans notre pays qu'aux Pays-Bas où il existe une certaine tolérance envers les drogues douces, les trafiquants peuvent y maximiser leurs profits - parfois sur des périodes très courtes comme les festivals de musique - en ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires