Dix entreprises à la croissance très rapide

11/10/13 à 08:43 - Mise à jour à 08:43

Source: Trends-Tendances

Dix sociétés belges sont nommées dans le cadre de la nouvelle édition du Fast50 Benelux, le classement annuel des entreprises technologiques connaissant la croissance la plus rapide. La délégation belge est très variée puisqu'elle va du développeur de jeu au spécialiste de l'impression 3D en passant par un constructeur d'installations offshore.

Ces dernières années, le secteur ICT a été à la fête au Fast50, une initiative internationale du consultant Deloitte, qui couronne, par région, les entreprises technologiques enregistrant la croissance la plus rapide. Dans le Benelux également, les entreprises actives dans l'Internet et télécoms ont trusté les podiums. En 2012, Belsimpel, la boutique en ligne néerlandaise, a décroché la première place. En cinq ans, cette société a crû de 16,155 %. La croissance en pour cent est le principal critère retenu par les organisateurs de Fast50. Par ailleurs, les entreprises candidates doivent exister depuis au moins cinq ans, réaliser un chiffre d'affaires minimum et commercialiser une technologie.

Cette année, les candidats belges proviennent de secteurs très divers. On trouve des sociétés de logiciels, mais aussi des développeurs de jeux et des domoticiens, ainsi qu'un spécialiste de l'impression 3D et un constructeur d'installations off-shore. Ce jeudi 10 octobre, le classement Benelux sera proclamé à l'occasion d'un gala à Eindhoven. Lors de cette soirée, le lauréat du prix "Rising Star" sera également dévoilé. Cette année, les participants belges à cette compétition annexe réservée aux starters prometteuses sont Limecraft, NGData et Oxypoint. Nous vous présentons ici les 10 sociétés sélectionnées pour la compétition Fast50.

OPENERP Chiffre d'affaires 2012 : 6,4 millions d'euros

Effectifs : 70

Date de création : 2005

Direction opérationnelle : Fabien PinckaersL'an dernier, les Bruxellois d'OpenERP étaient les Belges les mieux classés au Fast50 Benelux, avec une croissance de 1.549 % en cinq ans. L'an dernier, OpenERP a connu une forte croissance grâce au succès de sa plateforme éponyme de gestion des processus d'entreprise. C'est un logiciel libre mais, contre paiement, OpenERP fournit des conseils ou prend en charge l'hébergement pour ses clients, surtout des PME. Le logiciel compte déjà deux millions d'utilisateurs dans 110 pays. OpenERP possède cinq filiales à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et en Inde.

OPENWAY EUROPE Chiffre d'affaires 2012 : 13 millions d'euros

Effectifs : 60

Date de création : 2001

Direction opérationnelle : Wim PardonMembre du groupe international éponyme, Openway Europe est un spécialiste des logiciels et services pour les paiements électroniques. La filiale locale faisait déjà partie du Fast50 l'an dernier. Ses clients se situent surtout dans le secteur financier. En difficulté ces dernières années, il n'en a pas moins favorisé l'expansion rapide d'Openway. "La crise nous a été favorable, déclare Wim Pardon. Les banques se sont concentrées sur leurs activités essentielles, dont le paiement électronique. Souvent, ces transactions passaient encore sur de vieux ordinateurs centraux. Les banques les échangent actuellement contre des parcs de serveurs modernes, ce qui nous procure de nombreux nouveaux projets."

BASALTE Chiffre d'affaires 2012 : 2 millions d'euros

Effectifs : 18

Date de création : 2008

Direction opérationnelle : Klaas Arnout et Sandra MaesBasalte (Merelbeke) développe et fabrique des interrupteurs design multifonctionnels pour systèmes domotiques. "Auparavant, j'avais une société qui installait des systèmes domotiques. Je n'étais pas satisfait des produits avec lesquels je devais travailler, raconte Klaas Arnout, l'un des deux dirigeants. D'où l'idée de développer une nouvelle ligne. Mais élaborer un système domotique complet, au départ de rien, est très complexe. Pour cette raison, nous nous sommes concentrés sur un élément, mais celui-ci est capable de communiquer avec les autres via une norme internationale. Nous pouvons dès lors l'intégrer facilement... Ce qui explique notre succès."

BELIGHTED Chiffre d'affaires 2012 : 1 million d'euros

Effectifs : 10

Année de création : 2008

Direction opérationnelle : Nicolas Jacobeus et Julien CamiliniBelighted développe des applications web et mobiles personnalisées en fonction du client et essentiellement destinées à la gestion des processus. Le développeur néolouvaniste travaille actuellement à une solution autonome, pour laquelle il cherche partenaires et investisseurs. "Belighted a engrangé une belle expérience via les projets réalisés pour ses clients, déclare Nicolas Jacobeus. Vu la faiblesse relative des solutions existant sur le marché, nous sommes convaincus de pouvoir proposer un meilleur système. Il sera déployé cette année auprès d'un premier groupe de clients."

CMOSIS Chiffre d'affaires 2012 : 12,3 millions d'euros

Effectifs : 59

Date de création : 2007

Direction opérationnelle : Luc De MeyL'équipe aux commandes de la société anversoise Cmosis conçoit des capteurs et pour appareils photo. Fin du siècle dernier, elle possédait déjà une start-up technologique, spin-off du centre de recherches Imec. "De cette façon, elle avait déjà fait ses classes, explique le directeur opérationnel Lou Hermans, membre de l'équipe de direction avec Luc De Mey et le directeur technique directeur Guy Meynants. Cette expérience nous a permis de prendre un départ en fanfare. Nous concevons des puces informatiques spécialisées, destinées aux outils de saisie d'image des équipements médicaux et industriels avancés."

DESTINY Chiffre d'affaires 2012 : 4,4 millions d'euros

Effectifs : 28

Date de création : 2008

Direction opérationnelle : Marc DestréeDestiny est un opérateur télécom indépendant pour le marché professionnel, spécialisé dans les réseaux de données privés et autres solutions spécifiques. Destiny possède environ 1.000 clients, dont de grands noms comme Katoennatie et KU Leuven. "Le secteur des télécoms évolue à toute vitesse et les acteurs sont nombreux, commente Marc Destrée. Dès le début, nous avons privilégié une formule forfaitaire, comprenant notamment les appels internationaux vers des mobiles. Cela fait la différence auprès des clients."

FISHING CACTUS Chiffre d'affaires 2012 : 1,7 million d'euros

Effectifs : 23

Date de création : 2008

Direction opérationnelle : Bruno UrbainLa société montoise Fishing Cactus développe des jeux pour consoles, desktops et appareils mobiles. Pour Ubisoft et d'autres éditeurs connus, Fishing Cactus a notamment réalisé Shift, qui a séduit plus de 16 millions de joueurs, et Paf Le Chien (2011), populaire jeu gratuit pour iPad et iPhone. "Et nous continuons à engager, précise Bruno Urbain. Cette année, nous menons 10 projets en parallèle. Pour cela, nous avons besoin de monde."

GEOSEA Chiffre d'affaires 2012 : 196 millions d'euros

Effectifs : 226

Date de création : 2005

Direction opérationnelle : Luc VandenbulckeCette filiale du groupe Deme figure pour la deuxième fois sur les listes de Fast50. Geosea construit des plateformes de forage et des éoliennes offshore. Cet Ambassadeur des Gazelles du Trends néerlandophone) a construit l'été dernier 54 éoliennes sur le Thorntonbank, le premier parc éolien face à la côte belge. Et ce n'est pas tout pour la Belgique, puisque Geosea a également installé 72 turbines dans le cadre du parc éolien Northwind, un projet qui devrait être achevé fin de cette année. La société a également de grands projets en Allemagne et en Grande-Bretagne.

LAYERWISE Chiffre d'affaires 2012 : 4 millions d'euros

Effectifs : 43

Date de création : 2008

Direction opérationnelle : Peter Mercelis et Jonas Van VaerenberghL'entreprise louvaniste LayerWise est spécialisée dans l'impression 3D de pièces métalliques. Ce travail sur mesure est une bonne manière de compenser une méthode de production plus coûteuse. "Chez LayerWise, ces activités ne sont toutefois pas très importantes, confie le directeur opérationnel Jonas Van Vaerenbergh. Nous tirons 90 % de notre chiffre d'affaires de la production en série, quelque 50.000 pièces par an. Nous utilisons pour cela des équipements et des technologies que nous avons développés nous-mêmes. Notre procédé est vraiment unique."

ITEXT SOFTWARE GROUP Chiffre d'affaires 2012 : 1,6 million d'euros

Effectifs : 10

Année de création : 2008

Direction opérationnelle : Ingeborg Willaert et Bruno LowagieLe logiciel de iText permet de créer ou de modifier des documents PDF dans des applications internet ou autres. C'est un logiciel libre, pour l'utilisation comme pour la modification. Les clients qui souhaitent intégrer le générateur de PDF dans un logiciel non libre doivent payer une licence commerciale. "En Belgique, nous n'avons pas progressé d'un pouce. En 2009, un ami américain nous a conseillé d'ouvrir une filiale aux Etats-Unis. La croissance est partie de là", raconte Bruno Lowagie. Volet international compris, le chiffre d'affaires du développeur gantois atteint 3 millions d'euros.

STIJN FOCKEDEY

Nos partenaires