Dix bourgognes rouges 2009 au banc d'essai

03/11/11 à 17:00 - Mise à jour à 17:00

Source: Trends-Tendances

L'arrivée, sur le marché, des bourgognes rouges 2009 sert de prétexte à ce test à l'aveugle. Les vins furent dégustés dans l'anonymat le plus complet par un jury de professionnels et de connaisseurs.

Dix bourgognes rouges 2009 au banc d'essai

Avec le recul, on oublie les caprices de la météo de juillet 2009 en Bourgogne. L'année fut chaude et la vendange saine. Il n'en faut pas plus pour pronostiquer une réussite. D'autant qu'elle s'inscrit dans la continuité des millésimes en 9 du siècle dernier (1949, 1959, 1969, 1989).

Le Beaune 1er cru Clos des Mouches 2009 détaille un fruité subtilement relevé d'un léger poivre. Longue, racée et précise, la bouche amplifie les saveurs sur des tanins harmonieux. Tout le charme d'un bourgogne d'exception griffé Joseph Drouhin.

62 euros chez De Coninck - 02 353 07 65.

Le domaine familial Doudet joue la carte de la culture raisonnée. Les rouges sont élevés sur les lies et embouteillés sans filtration. La Grande Corvée de Bully 2009 possède la richesse fruitée (baies rouges, groseille) et l'agrément du millésime gratifié d'une belle fraîcheur.

14 ,59 euros chez Gelin - 02 332 18 37.

Réputé pour ses vinifications pointues, Jean-Marc Pillot signe un remarquable Chassagne-Montrachet 2009 en 1er cru Morgeot du lieu-dit Les Fairendes. Un style précis, brodé d'effluves floraux et fruités. Le boisé finement fondu se prolonge harmonieusement dans une finale d'une belle persistance. Le vin le mieux coté avec le Beaune et le Fixin.

31,35 euros chez Rob.

Abandonnant le domaine familial, Stéphane Brocard s'est fixé en 2007 à Chenôve, au sud de Dijon, où il lance la Closerie des Alisiers. Le fruité ample ponctué d'un chouïa de kirsch, épicé et boisé avec mesure, son Corton-Renardes Grand Cru 2009 s'appuie sur une bouche savoureuse et finement dessinée par de bons tanins.

46,83 euros chez Mouchart - 02 648 51 34.

Au sud de Marsannay, les 1ers crus de Fixin mûrissent au sommet d'un coteau tandis que l'appellation communale se prolonge plus bas. La richesse du 2009 du Domaine Coillot se traduit en fruits compotés et eau-de-vie de cerise. La bouche confirme une ampleur complexe et friande. Un excellent rapport qualité-prix. A découvrir jeune ou à attendre.

16,89 euros à l'Espace Pirard - 067 77 31 01.

Au sud de Dijon, Marsannay ouvre la fameuse Côte-de-Nuits. Bruno Clair y perpétue le rosé de Marsannay. Il excelle aussi en blanc comme en rouge. Un soupçon de venaison, vite supplanté par les fruits mûrs introduisent l'excellent Marsannay rouge 2009. La bouche charnue évolue sur un tanin souligné par la cerise, le kirsch, les épices et le noyau.

19,61 euros chez F. Tricot - 071 35 88 00.

Les parcelles orientées à l'Est favorisent l'ensoleillement matinal des vignes du Mercurey 1er cru Clos de l'Evêque du Château d'Etroyes. Le 2009 distille des senteurs de réglisse et de fruits. Equilibré et d'une agréable présence, il n'a pas encore atteint sa plénitude de bouche.

17,55 euros chez F. Tricot - 071 35 88 00.

Depuis plus d'un siècle, la famille Tollot-Beaut & Fils de Chorey-les-Beaune est une référence pour les amateurs de bourgognes précis et élégants. Joliment introduit par de petits fruits rouges, le Savigny-Champ-Chevrey 1er cru 2009 "monopole" s'épanouit en une mosaïque d'effluves subtilement prolongée par un chêne noble.

28,89 euros chez J. Pirard - 067 77 31 01).

Morey-St-Denis n'a pas la notoriété des ténors de la Côte-de-Nuits. Fruitée, florale, avec des notes de vanille et de liqueur de fruits, la bouche du Morey-St-Denis 2009 Domaine Lambrays évolue sur des tanins fruités, équilibrés, mais encore réservés. A retrouver dans deux ou trois ans.

45,98 euros chez V.P.S. - 02 242 02 69.

Remarquablement mis en valeur par la famille Devillard depuis 1996, le Nuits-St-Georges du Domaine des Perdrix joue dans la cour des grands. Mené en culture raisonnée, le 2009 développe des arômes de fruits et d'agrumes, d'épices, tabac et chêne. Du corps et une bonne structure tannique. A déboucher ou attendre cinq à six ans.

34 euros chez Etiquette - 02 644 64 11.

Serge Tonneau

En savoir plus sur:

Nos partenaires