Didier Bellens : "Tecteo me fait penser à Vivendi"

26/09/13 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Trends-Tendances

Selon le CEO de Belgacom Didier Bellens, Tecteo se trompe de stratégie en rachetant le quotidien l'Avenir : " C'est comme Vivendi, qui voulait tout acheter, avant de s'écrouler. "

Didier Bellens : "Tecteo me fait penser à Vivendi"

© Belga

Trends-Tendances. Tecteo, qui contrôle le câblo-opérateur VOO, vient de racheter les Editions de l'Avenir, avant peut-être d'acquérir IPM (La Libre, La DH), voire de contrôler une partie de RTL. Acheter des journaux, devenir un empire média, c'est l'avenir du secteur télécoms ?

Didier Bellens. Tecteo me fait penser à Vivendi, qui voulait tout acheter, y compris au niveau mondial, et puis qui s'est écroulé. Chez Belgacom, nous travaillons en partenariat avec toute une série de chaînes de télévision. Mais nous ne voyons pas l'intérêt d'acheter toutes ces chaînes. Nous considérons que le contenu est vaste et d'une richesse incroyable, mais nous ne pouvons pas tout nous offrir. Acheter le contenu d'un seul groupe de presse, je ne vois pas l'intérêt. Que ce soit dans le domaine des médias ou du sport (le foot par exemple dont nous acquérons des droits de diffusion), il vaut mieux travailler dans le cadre de partenariats.

Découvrez l'intégralité de l'interview croisée de Didier Bellens (CEO de Belgacom) et Jos Donvil (CEO de Base) dans le magazine Trends-Tendances, en vente à partir du 26 septembre.

Nos partenaires