Des voitures 100% autonomes sur les routes chinoises "d'ici 3 à 5 ans"

15/03/18 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Afp

Le patron du géant chinois de l'internet Baidu, l'un des principaux concepteurs mondiaux de voitures sans conducteur, a estimé jeudi que des véhicules 100% autonomes pourraient faire leur apparition sur l'ensemble du réseau routier "d'ici trois à cinq ans".

Des voitures 100% autonomes sur les routes chinoises "d'ici 3 à 5 ans"

Baidu avait annoncé un fonds de 1,3 milliard d'euros consacré à la conception de véhicules sans conducteur. © ISOPIX

Le ministre chinois de l'Industrie et des Technologies de l'information avait estimé la semaine dernière que ce délai serait plutôt de l'ordre de huit à dix ans, notamment en raison de contraintes liées à la sécurité. "Je suis plus optimiste que lui. Je pense que ça viendra plus tôt", a estimé à Pékin le PDG de Baidu, Robin Li, en marge d'une assemblée politique consultative dont il est membre.

Baidu, dont le moteur de recherche est leader en Chine, est un mastodonte dont les activités vont de la vidéo en ligne à l'intelligence artificielle, en passant par les objets connectés et les véhicules sans conducteur. Cela lui vaut le surnom de "Google chinois".

Dès 2019, l'entreprise basée à Pékin compte lancer en coopération avec des constructeurs locaux des voitures "à haut degré d'autonomie", a rappelé jeudi M. Li.

"Quand vous ferez par exemple le trajet Pékin-Shanghai, et tant que vous resterez sur l'autoroute, vous n'aurez à vous occuper de rien. Vous pourrez manger une fondue ou chanter à bord en attendant d'arriver", a-t-il rappelé. Le conducteur sera cependant contraint de reprendre le volant dès qu'il s'éloignera des grands axes routiers.

"Mais d'ici trois à cinq ans, je suis certain que des voitures totalement autonomes feront leur apparition sur les routes", a souligné Robin Li.

Il a par ailleurs confirmé que Baidu entamerait cette année la production "à petite échelle" d'un minibus autonome en collaboration avec le fabricant chinois King Long. Sans volant, il devrait dans un premier temps être déployé sur des voies fermées, notamment dans des zones touristiques ou portuaires.

La compagnie avait annoncé l'an passé un fonds de 1,3 milliard d'euros consacré à la conception de véhicules sans conducteur. Elle gère par ailleurs une "plateforme ouverte" où elle partage ses technologies avec des concepteurs et constructeurs, dans l'espoir notamment de rivaliser avec le géant américain Alphabet (maison mère de Google) et sa filiale Waymo.

Nos partenaires