Des politiciens flamands fondent un club de défense du diamant

21/12/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Trends-Tendances

Jan Jambon, chef de groupe N-VA, annonce d'emblée la couleur : "Avec le Diamantclub, nous voulons réunir les politiciens qui défendent les valeurs et les intérêts de notre commerce diamantaire." Certains de ses collègues députés sont plus que dubitatifs.

Des politiciens flamands fondent un club de défense du diamant

© Belga

Plusieurs députés, emmenés par le chef de groupe N-VA Jan Jambon, ont fondé un club informel de défense des intérêts du secteur diamantaire, rapporte mardi De Tijd. Tous les députés et sénateurs flamands ont été invités à s'y joindre, de même que les membres du Parlement flamand.

"Dire que le commerce des diamants est très important en termes d'images et d'impact économique pour Anvers, c'est enfoncer des portes ouvertes, selon le texte de l'invitation. Avec le Diamantclub, nous voulons réunir les politiciens qui défendent les valeurs et les intérêts de notre commerce diamantaire."

Outre Jan Jambon qui en assurera la présidence, le club compte deux vice-présidents : le chef de groupe CD&V Servais Verherstraeten et le député Open Vld Willem-Frederik Schiltz.

Tous les élus ne sont pas séduits par l'initiative : "Dans le passé, nous avons vu où mène le travail de lobbying du secteur diamantaire, réagit Stefaan Van Hecke (Groen!). J'espère que l'objectif n'est pas de compliquer la lutte contre la fraude fiscale. Mais cela semble pointer fort dans cette direction."

Le Tijd rappelle que, durant la législature précédente, une proposition de loi qui aurait rendu plus difficile la confiscation de diamants et d'autres actifs d'entreprises par les juges d'instruction a été annulée par le Conseil d'Etat, qui y a vu une restriction à l'indépendance de ces derniers.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires