Des managers de crise chez Veviba dès cet après-midi

09/03/18 à 13:49 - Mise à jour à 14:29

Source: Belga

Les managers de crise désignés par le gouvernement wallon dans le dossier Veviba débuteront leur mission dès ce vendredi après-midi, a indiqué vendredi le cabinet du ministre de l'Economie Pierre-Yves Jeholet. Les deux experts qui travailleront en binôme se rendront chez Veviba à 14h00.

Des managers de crise chez Veviba dès cet après-midi

© Belga

La première mission, confiée à Quality Partner, consistera à établir une photographie complète de la situation sanitaire. "Le bureau établira un plan d'actions à court terme afin de restaurer les normes sanitaires nécessaires pour une éventuelle reprise des activités, ainsi que des actions à moyen et long termes en vue d'assurer un contrôle qualité adéquat."

La seconde mission sera assurée par Christian Kerkhofs, ingénieur agronome et par ailleurs originaire d'une famille d'éleveurs. "Il s'agira d'analyser la situation générale de la société au regard des réseaux commerciaux et de la situation du personnel."

Veviba s'est vu retirer ses agréments mercredi pour un atelier de découpe et un surgélateur industriel situés à Bastogne, après qu'une perquisition menée par un juge d'instruction a révélé des infractions, dont certaines représentent un risque sanitaire. Les infractions constatées chez Veviba concernent la falsification de renseignements sur la date de congélation de la viande et une non-conformité de plus de 50% des produits contrôlés.

Le gouvernement se veut rassurant sur le risque sanitaire

Par ailleurs, la ministre de la Santé, Maggie De Block, s'est montrée rassurante à propos des conséquences sanitaires de la fraude détectée auprès de l'entreprise Veviba. Le contrôle permanent réalisé par l'Institut scientifique de santé publique n'a révélé aucune augmentation particulière des infections liées à l'alimentation, a-t-elle indiqué à l'issue du conseil des ministres.

De son côté, le ministre de l'Agriculture, Denis Ducarme, a indiqué que tout avait été mis en oeuvre pour que les produits incriminés soient retirés du circuit de la distribution.

"Nous avons pu identifier l'ensemble des clients de Verbist pour que les produits soient retirés", a-t-il expliqué.

La fraude a été détectée dans le cadre d'une enquête judiciaire. Le ministre a demandé dès mercredi à l'Agence fédérale de la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) un rapport sur l'ensemble des contrôles dont Veviba a fait l'objet pour juger de leur efficience. Les conclusions sont attendues pour la fin de la semaine prochaine.

Le ton était sévère à l'égard du groupe Verbist, l'une des plus grosses entreprises du secteur de la viande en Belgique. "C'est une fraude et pas une petite fraude. L'entreprise Verbist a commis une faute grave en n'hésitant pas à faire courir un risque au consommateur", a souligné M. Ducarme en marge de la conférence de presse.

Nos partenaires