Démodé, le CV papier?

22/10/13 à 11:58 - Mise à jour à 11:58

Source: Trends-Tendances

Léonard de Vinci a inventé le curriculum vitae il y a près de 500 ans. Ce fameux CV, qui reste, très souvent, le premier contact entre un candidat et un employeur, n'en est pas moins en constante évolution.

Démodé, le CV papier?

© Thinkstock

On a déjà dit beaucoup de choses sur ce fameux CV. Tel qu'il ne faut pas en rédiger un seul et unique, mais bien plusieurs en fonction du poste visé. Ou encore qu'il faut choisir la forme la plus adaptée (chronologique, thématique, vidéo ou encore graphique) au travail que l'on veut décrocher. Etc. Si tout ceci reste valable, l'arrivée des réseaux sociaux a très nettement changé la donne. Maintenant un CV peut faire que 140 caractères. La manière de recruter a aussi évolué: désormais le recrutement se veut proactif. Il est bien loin le temps où il suffisait de placer une petite annonce et d'attendre tranquillement la récolte de curriculum vitae qui suivait sa parution dans la gazette locale.

ManpowerGroup s'est penché sur les évolutions du recrutement à l'ère du "tout digital" et des réseaux sociaux. Il y a peu une entreprise américaine, Enterasys, a créé le buzz en recrutant uniquement via Twitter. Seule l'annonce passée sur le réseau du p'tit oiseau bleu et les candidatures envoyées par tweet et dûment ashtaguées ont été prises en compte. "Si ces méthodes de recrutement sur Twitter restent encore très marginales - et sans doute logique si l'on cherche à embaucher des 'influenceurs' pour des fonctions dans les secteurs des médias ou de la communication -, il n'en demeure pas moins que les médias sociaux sont en train de transformer profondément la relation entre les candidats et les recruteurs" affirme Marc Vandeleene, PR & Communication Manager chez ManpowerGroup.

En effet, même si ce cas d'Enterasys reste, pour le moment exceptionnel, Manpower Group souligne qu'actuellement 9 recruteurs sur 10 utilisent les réseaux sociaux à un moment ou à un autre du processus de recrutement. Chez nous, le réseau Linkedin affiche 1,5 million d'utilisateurs belges. De par le monde, c'est 200 millions d'utilisateurs qui sont enregistrés sur Linkedin, le premier réseau social professionnel. Mais contrairement aux utilisateurs de Facebook, les "Linkedinniens" ne sont que très peu actifs (80% d'inactifs) bien qu'ils constituent un véritable vivier pour les recruteurs.

Pour ManpowerGroup, sur Linkedin, les individus sont devenus des 'candidats à vie' et dévoilent leurs références, leurs compétences et leur cursus. La mission du recruteur consiste dès lors à 'micro-cibler ' les candidats. C'est- à-dire les approcher en tâchant de les attirer pour les postes à pourvoir sur base des informations recueillies préalablement (expérience, intérêts ou motivations). "La clé consiste à interagir avec eux et à entrer en 'conversation'" explique Marc Vandeleene.

Face à ces évolutions, les employeurs délèguent facilement le recrutement, et ce malgré la crise. En effet, selon ManpowerGroup, ce marché de l'externalisation du recrutement connaît une croissance à 2 chiffres: 12% en 2012 et 17% en 2013. Et pour le groupe, on peut s'attendre à ce que les défis du recrutement s'accentuent encore lorsque la reprise arrivera, alors qu'un employeur belge sur 5 éprouve des difficultés de recrutement en raison des pénuries de talents.

Le demandeur d'emploi devra donc lui aussi s'adapter. Et même si "soigner son CV" semble être une évidence, il est bon de le (re)-souligner encore une fois. Son existence n'est pas remise en question par les médias sociaux, pour Manpower. Cependant, curriculum vitae et médias sociaux sont devenus indissociables. "L'objectif du cv est avant tout de décrocher un rendez-vous. Ce cv est encore plus important qu'hier non seulement parce que la concurrence est de plus en plus rude vu le nombre de demandeurs d'emploi, mais aussi parce que les recruteurs sont soumis à l'obligation de 'faire plus avec moins' et ont moins de temps pour accueillir des candidats. La sélection en amont s'en trouve encore renforcée" souligne Marc Vandeleene.

En conclusion, le CV tel que nous le connaissons a encore quelques beaux jours devant lui s'il arrive à s'adapter. Ne creusons pas sa tombe trop vite !

5 conseils de ManpowerGroup pour adapter un cv à l'ère des médias sociaux:

1. Rédigez non pas un CV, mais plusieurs CV : Il faut avoir une démarche marketing et adapter votre cv à l'offre à laquelle vous répondez ou au poste que vous souhaitez occuper.

2. Utilisez les mots clés : Pour trier plus vite les cv, les recruteurs utilisent des moteurs de recherche sur base de mots clés présents ans l'annonce. Faites donc en sorte qu'ils figurent dans votre cv.

3. Choisissez le style de cv qui vous convient le mieux: Pour bien valoriser vos atouts, vous devrez choisir entre le cv chronologique (qui valorise l'ancienneté, l'expérience et son contexte) et le cv thématique (qui met l'accent sur les compétences). Dans certaines spécialités, les CV vidéos ou les cv infographies seront plus adaptés.

4. Soyez précis, clair et concis : Tout se joue en quelques secondes ou quelques minutes pour repérer vos atouts pour le poste visé. Allez donc à l'essentiel et veillez à 'ne pas en faire trop'.

5. Mettez à jour votre profil sur les réseaux sociaux : S'il a trouvé de l'intérêt, il y a de fortes chances que le recruteur consulte votre profil sur les réseaux sociaux. La qualité de votre réseau, des recommandations, votre activité seront des plus. CV et profils sur le web sont désormais devenus indissociables.

Nos partenaires