Delhaize : les syndicats lancent un ultimatum

03/12/14 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Belga

Les syndicats des employés de Delhaize ont lancé mercredi un ultimatum à la direction. Selon Veerle Verleyen, du syndicat chrétien LBC (CNE), le fossé entre les deux parties est très profond.

Delhaize : les syndicats lancent un ultimatum

/ © Reuters

"Nous voulons que l'on tienne compte de nos préoccupations lors des réunions des 10 et 12 décembre, sinon nous menaçons de mener des actions dès le 13 décembre", a déclaré la syndicaliste. Pour la direction, cet ultimatum est irresponsable et inacceptable et elle va demander une conciliation. Les réunions des 10 et 12 décembre sont en principe les dernières prévues avant la période des fêtes de fin d'année et cette période est très importante pour la chaîne de supermarchés. Des actions à ce moment-là auraient un impact très important pour Delhaize.

Les syndicats et la direction de Delhaize ont discuté notamment mercredi des conditions de travail et salariales à l'avenir et des conditions pour ceux qui quitteront l'entreprise. Mais selon Veerle Verleyen, les positions des deux parties sont très loin de s'accorder. Elle souligne entre autres le fait que la direction veut faire une distinction entre anciens et nouveaux travailleurs. Le fait de vouloir appliquer le barème du secteur est, selon elle, "une déclaration de guerre". "Les supermarchés en Belgique disposent encore de barèmes d'entreprise plus favorables", explique-t-elle.

Par ailleurs, les syndicats veulent qu'un départ sur base volontaire puisse aussi se faire pour le personnel qui entre dans les conditions pour la prépension. "Le fossé entre nous et la direction est très grand. Nous ne croyons pas en leur dessein pour l'avenir", a indiqué M. Verleyen au nom du front commun syndical.

Le porte-parole de Delhaize Roel Dekelver a indiqué que la direction "fait des efforts fondamentaux et importants pour répondre aux demandes des partenaires syndicaux". La direction estime que l'ultimatum et les menaces d'actions sont "irresponsables et inacceptables actuellement". La direction dit tout faire "pour éviter un tel scénario en ce compris une réunion de conciliation avec la délégation syndicale des employés au SPF Emploi, Travail et Concertation sociale". En juin, Delhaize avait annoncé son intention de supprimer 2.500 emplois et de fermer 14 magasins en gestion propre. En outre, Delhaize veut mener des économies sur le salaire du personnel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires