"Delhaize a pris l'initiative des discussions avec Ahold"

20/05/15 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Belga

C'est Delhaize qui a pris l'initiative des discussions avec Ahold, pressé notamment par la concurrence des hard discounters tels que Aldi et Lidl, rapporte mercredi le quotidien néerlandais De Telegraaf.

"Delhaize a pris l'initiative des discussions avec Ahold"

Frans Muller, CEO du groupe Delhaize. © BELGA

Selon ce dernier, il est apparu, lors de la présentation des résultats annuels d'Ahold, que le cours de l'entreprise restait sous-évalué. Le patron du groupe Delhaize, Frans Muller, y a vu l'occasion de lancer, sur un pied d'égalité, des discussions à propos d'une éventuelle fusion. "Attendre un an ou deux et enregistrer, pendant ce temps, des résultats négatifs, aurait affaibli la position des Belges", explique De Telegraaf.

Pour le quotidien, une fusion permet à Ahold de ne pas verser de trop grosses sommes aux actionnaires de Delhaize tandis que ce dernier "vendra" plus facilement aux syndicats une fusion qu'une reprise.

Interrogé par le quotidien néerlandais, un porte-parole de Delhaize a rappelé qu'il ne s'agissait pas de discussions sur une fusion mais "de discussions préliminaires qui peuvent éventuellement mener à..."

"Qui a pris l'initiative ne change rien à l'issue"

Pour la CNE, "qui a pris l'initiative des discussions concernant une éventuelle fusion ne change rien à la situation." L'essentiel, pour le syndicat chrétien, est de "rester vigilant sur l'avenir du personnel".

Pour Delphine Latawiec (CNE), qu'importe qui a pris l'initiative des discussions, Delhaize reste partie prenante et "rien ne fera avaler la pilule aux syndicats".

Myriam Delmée (SETCa) a quant à elle déploré sur Twitter les omissions du CEO de Delhaize à ce sujet lors du conseil d'entreprise de lundi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires