Delaunois : "Les sites à chaud de Charleroi sont aussi menacés"

15/10/11 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Trends-Tendances

L'ex-patron de Cockerill Sambre, Philippe Delaunois, est inquiet pour le futur des sites à chaud de Charleroi.

Delaunois : "Les sites à chaud de Charleroi sont aussi menacés"

© BELGA

"Je pense qu'il y a une réelle menace sur les sites à chaud de Charleroi", a déclaré Philippe Delaunois au quotidien L'Echo.

L'administrateur-délégué de Cockerill Sambre de 1985 à 1999 s'est dit affecté par l'annonce de la fermeture des lignes à chaud d'Arcelor Mittal à Liège et dit comprendre la réaction de travailleurs à qui l'on avait donné un espoir il y a trois ans.

A ses yeux, le pouvoir politique est relativement démuni devant les décisions d'un groupe multinational. Pour lui, les menaces sur les sites à chaud de Charleroi sont réelles.

"Même si cela représente un drame pour chaque travailleur et la région, il faudrait avoir le courage de tourner la page, d'assainir les terrains et de les rendre disponibles pour d'autres développements", a-t-il commenté à ce sujet.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires