Deceuninck double son bénéfice en 2013

18/02/14 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Trends-Tendances

La société Deceuninck, spécialisée dans les profilés PVC pour le secteur de la construction, a enregistré en 2013 un bénéfice net de 8,4 millions d'euros, un doublement par rapport aux 4,2 millions réalisés en 2012. Le chiffre d'affaires a pour sa part diminué de 3,7%, à 536,5 millions d'euros, en raison principalement de l'impact des taux de change.

Deceuninck double son bénéfice en 2013

© Belga

Le volume des ventes est en légère hausse de 0,4%. Il a évolué favorablement surtout aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en "Turquie & Marchés émergents", et en Italie. L'EBITDA s'est établi à 47,4 millions d'euros, soit 8,8% des ventes, contre 50 millions (9% des ventes) l'année précédente.

"Nous sommes heureux d'afficher un doublement de notre bénéfice net à 8,4 millions d'euros, qui est le résultat d'une stabilité des volumes de vente, d'une gestion stricte du fonds de roulement et d'un contrôle rigoureux des coûts d'exploitation", commente Tom Debusschere, CEO de Deceuninck. "Nous avons consolidé notre position sur le marché dans les quatre régions où nous opérons, grâce à des produits innovants et des gains de compétitivité."

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale des actionnaires la distribution d'un dividende brut de 0,02 euro par action. Il s'agira du premier dividende depuis une restructuration financière menée par l'entreprise en 2008-2009, rappelle le porte-parole Ludo Debever.

Pour 2014, Deceuninck ne fait aucune prévision précise, tablant sur un "environnement macroéconomique incertain". Elle annonce toutefois une augmentation de ses investissements.

20 millions d'euros pour une usine en Turquie Deceuninck va investir 20 millions d'euros sur deux ans dans une nouvelle unité de production à Izmir en Turquie. Cette nouvelle usine doit remplacer une usine existante devenue trop petite, a indiqué le CEO Tom Debusschere mardi lors de la présentation des résultats annuels.

Cette nouvelle unité aura une capacité de production de 65.000 tonnes par an et sera construite à une vingtaine de kilomètres de l'ancienne usine.

Les coûts de base faibles et la disponibilité d'un personnel bien formé doivent faire de la division turque un hub d'exportation pour Deceuninck. En 2012, l'entreprise avait ouvert un nouveau magasin en Inde puis un autre à Santiago au Chili pour le marché sud-américain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires