De nouvelles grèves prévues dans les enseignes Delhaize

15/10/14 à 18:53 - Mise à jour à 19:43

Source: Trends-Tendances

Les syndicats ont dénoncé mercredi, après une nouvelle réunion du conseil d'entreprise de Delhaize, le montant des économies que la direction entend réaliser sur le volet salarial dans le cadre du plan de restructuration annoncé fin juin. De nouvelles actions de grève sont d'ores et déjà annoncées dans des magasins de l'enseigne au lion.

De nouvelles grèves prévues dans les enseignes Delhaize

© BELGA

La direction de Delhaize a annoncé fin juin son intention de supprimer 2.500 emplois et de fermer 14 magasins sous gestion propre. Depuis lors, plusieurs réunions du conseil d'entreprise ont eu lieu dans le cadre de la phase d'information et de consultation de la procédure de licenciement collectif. Plusieurs actions de grève ont également touché des magasins ou le centre de distribution du groupe.

Si les syndicats savaient depuis une précédente réunion que la direction entendait réaliser 80 millions d'euros d'économies, hors fermetures de magasins, ils ont appris ce mercredi que l'effort prévu sur les seuls salaires et primes des travailleurs du groupe atteindrait 12,5 millions d'euros sur ce total de 80 millions d'euros.

"La direction demande un effort sur la rémunération poche, sur le pouvoir d'achat des travailleurs qui sont par ailleurs les premiers clients de Delhaize. Les mesures demandées s'apparentent à des régressions sociales énormes, c'est inacceptable. Et cela s'ajoute aux mesures annoncées par le gouvernement fédéral, comme un saut d'index", a déclaré à l'agence Belga Delphine Latawiec, de la CNE, à l'issue du conseil d'entreprise. Pour la responsable syndicale, "ce n'est plus une atmosphère électrique mais atomique" qui règne au sein du conseil d'entreprise.

Dans un communiqué, le front commun syndical CNE-SETCa parle d'une "véritable déclaration de guerre" après l'évocation, par la direction, d'une diminution des salaires de 90 euros brut par mois, d'un gel des annales barémiques et de leur limitation dans le temps et d'une suppression de primes dont bénéficie le personnel.

Les organisations syndicales vont maintenant tenir des assemblées du personnel pour informer les travailleurs mais avertissent d'ores et déjà que ces assemblées "déboucheront sur des mouvements de grève."

En savoir plus sur:

Nos partenaires