Danone supprime 900 postes en Europe dont 39 fonctions de management belges

19/02/13 à 09:21 - Mise à jour à 09:21

Source: Trends-Tendances

Le groupe agroalimentaire français Danone a annoncé mardi son intention de supprimer "environ 900 postes managériaux et administratifs", soit 10% de ses effectifs cadres en Europe, dans le cadre de son plan d'économies de 200 millions d'euros sur deux ans dévoilé en décembre. En Belgique, 39 fonctions de management seront supprimées.

Danone supprime 900 postes en Europe dont 39 fonctions de management belges

© Reuters

Le groupe alimentaire français Danone supprime au total 39 postes dans notre pays. A Auderghem, 11 postes vont disparaître dans la division produits laitiers et six dans la division eau. Chez Nutricia à Zaventem, 13 fonctions passent à la trappe dans la division alimentation spécialisée pour bébé et 9 dans la division nutrition clinique. Au total, Danone emploie 790 personnes en Belgique.

Une solution a été trouvée pour la plupart des personnes concernées.
Les remaniements en interne sont privilégiés. "Aucune piste ne se dégage encore pour quatre employés de la division alimentation infantile et pour deux de la nutrition clinique", précise le secrétaire ACV/CSC Kris Van Autgaerden.

La division produits laitiers doit être réorganisée en raison de la fusion des unités belgo-luxembourgeoise et néerlandaise. Cette activité sera gérée depuis la Belgique alors que la division eau sera administrée depuis la France.

Dans un plan d'économies présenté fin 2012, Danone prévoit de réduire ses coûts de 200 millions d'euros en Europe. Le groupe, qui emploie 23.000 personnes sur le Vieux Continent, a annoncé mardi la suppression de 901 hautes fonctions.

Ce recentrage est destiné à relancer des ventes européennes en perte de vitesse, qui ont diminué de 3% l'année dernière, en raison d'un environnement de consommation difficile, souligne le groupe.

A l'inverse, les ventes hors Europe, qui représentent aujourd'hui 60% du chiffre d'affaires, ont progressé de plus de 10% en moyenne, permettant au producteur des yaourts Danette, Taillefine et Activia d'afficher un chiffre d'affaires 2012 record, dépassant pour la première fois le seuil symbolique des 20 milliards d'euros à 20,86 milliards.

Le bénéfice net 2012 est, lui, resté quasi stable à 1,81 milliard d'euros, mais la marge opérationnelle courante s'est inscrite en baisse de 0,5 point.

Fort de cette solide performance, le groupe va distribuer un dividende de 1,45 euro par action, en hausse de 4,3% au titre de l'année 2012.

"L'année 2012 finit un peu mieux qu'attendu", a commenté le directeur général Finances André Térisse lors d'une conférence téléphonique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires