CV anonyme : une fausse bonne idée ?

30/06/11 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Trends-Tendances

Une procédure inefficace, longue, coûteuse et fastidieuse pour les entreprises : pour toutes ces raisons, le ministre bruxellois de l'Emploi a décidé de ne pas imposer le CV anonyme.

CV anonyme : une fausse bonne idée ?

© Thinkstock/PG

Le CV anonyme, qui faisait l'objet d'un test grandeur nature depuis la mi-2010 à Bruxelles, n'est pas une solution miracle, écrit jeudi Le Soir sur base des résultats du test fournis par Benoît Cerexhe, ministre bruxellois de l'Emploi.

Depuis le milieu de 2010, l'office bruxellois de l'emploi Actiris fournissait aux entreprises qui lui transmettait des offres, des CV avec pour seule mention les aptitudes du candidat et sa formation. Le nom, l'adresse, l'âge, le sexe, les établissements scolaires, la durée de la formation n'étaient ainsi pas communiqués.

Ce test avait pour objectif de déterminer si ce type de CV anonyme pouvait permettre d'éviter la discrimination à l'embauche. Mais les entreprises ont estimé dans l'ensemble que ce système était inefficace. "Par exemple, la mention de l'adresse permet d'éviter d'éventuels problèmes de mobilité du candidat", indique le ministre.

Selon Benoît Cerexhe, le CV anonyme pourrait même se retourner contre le candidat : "Si une personne a de très faibles qualifications, la mention de ses hobbies et jobs d'étudiant est fondamentale pour permettre aux recruteurs d'apprécier les qualités personnelles du postulant."

La procédure est par ailleurs longue, coûteuse et fastidieuse pour les entreprises. Benoît Cerexhe a dès lors décidé de ne pas imposer le CV anonyme.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires