Création à Marcinelle de "R/O", un incubateur "des héros et univers de fiction de demain"

22/12/15 à 22:08 - Mise à jour à 22:06

Source: Belga

Le groupe français Média-Participations, maison-mère de l'éditeur Dupuis, et le fonds public d'investissements audiovisuels Wallimage ont annoncé mardi, en présence du ministre-président wallon Paul Magnette, la création à Marcinelle de "R/O", un lieu technologique et de création audiovisuelle dont l'objectif est d'être un creuset permettant l'émergence "des héros et des univers de fiction de demain".

Création à Marcinelle de "R/O", un incubateur "des héros et univers de fiction de demain"

Paul Magnette. © Belga

Fruit d'un partenariat public-privé, "R/O" - dont la prononciation se rapproche volontairement du mot "héros" - sera basé à Charleroi et plus particulièrement à Marcinelle, berceau de l'éditeur Dupuis et de l'école de bande-dessinée dite "de Marcinelle", connue dans le monde entier par le biais de personnages devenus emblématiques et intemporels comme "Les Schtroumpfs", "Lucky Luke", "Spirou" ou encore "Gaston".

"Lorsqu'elle a été créée, l'école de Marcinelle était en avance sur son temps. Avec ce projet, nous proposons de redevenir des pionniers", a déclaré au cours d'une conférence de presse François Pernot, l'administrateur délégué de Dupuis, évoquant un projet "innovant, ambitieux et qui n'existe nulle part ailleurs dans le monde".

Le projet repose sur "trois piliers" et prévoit tout d'abord un institut de formation aux nouvelles technologies dédié aux créateurs de fictions. Installé dans les locaux de Dupuis à Marcinelle, "R/O Institute" offrira une formation artistique, théorique, technologique et pratique à une quinzaine de talents qui seront sélectionnés chaque année via à un appel à projets international. Il s'agit de répondre aux évolutions technologiques qui révolutionnent de nombreux pans de la société et de l'économie et notamment le monde de la création audiovisuelle.

R/O se déclinera également sous la forme d'un laboratoire innovant, "R/O Lab", également situé à Marcinelle, dans les locaux de DreamWall, co-entreprise de Dupuis et de la RTBF. Ce laboratoire disposera des dernières technologies en matière de création audiovisuelle, comme une imprimante 3D.

Enfin, la société "Belgian Heroes SA", elle aussi sise dans les locaux de Dupuis à Marcinelle, chapeautera l'ensemble en finançant l'institut et le laboratoire et en gérant les droits de propriété intellectuelle qui découleront des nouvelles créations. L'objectif de cette société est d'être totalement autonome financièrement endéans les cinq ans.

Cette société comptera notamment parmi ses actionnaires Dupuis/Media-Participations, la RTBF, Wallimage ainsi que trois grandes entreprises "d'envergure internationale" dont les noms seront dévoilés début 2016.

Le financement de la Wallonie à ce projet se monte à 2 millions d'euros auxquels s'ajoute 1,7 million d'aide à la recherche.

Le ministre-président wallon Paul Magnette, par ailleurs bourgmestre de Charleroi, s'est réjoui de la concrétisation de ce projet qui participera, selon lui, à l'accélération du redéploiement économique de la Wallonie. Une région dont la créativité particulière a donné naissance à l'école de Marcinelle et à ses personnages de BD, connus jusqu'en Chine et qui ont acquis une valeur universelle, a-t-il souligné.

Un premier appel à projets sera lancé au plus tard le 30 avril 2016 en vue d'une sélection finale fin septembre à l'issue d'une université d'été au cours de laquelle une trentaine de projets pré-sélectionnés seront analysés. Le lancement de la première promotion, avec les 15 projets finalement sélectionnés, démarrera au cours du mois d'octobre.

Nos partenaires