Cora va supprimer 120 emplois: "Le personnel est démotivé"

27/01/17 à 16:00 - Mise à jour à 16:05

Source: Belga

"Le personnel est démotivé", indique Myriam Delmée, vice-présidente du Setca, à l'issue d'assemblées générales qui se sont tenues vendredi matin dans les sept magasins Cora de Belgique.

Cora va supprimer 120 emplois: "Le personnel est démotivé"

© BELGA

Selon Mme Delmée, "ces assemblées ont duré assez longtemps et des arrêts de travail ont été observés jusqu'à midi dans certains magasins". La réaction du personnel à l'annonce de la suppression de 120 équivalents temps plein est qualifiée d'"assez froide".

Selon la représentante du syndicat socialiste, "la direction dit vrai lorsqu'elle affirme qu'il n'y aura pas de licenciement collectif. Mais le fait de supprimer 120 équivalents temps plein via des départs naturels revient à réduire le personnel de près de 20 travailleurs par magasin", observe-t-elle. "La charge de travail va donc augmenter."

"Et ce n'est pas le seul problème", ajoute Mme Delmée. "La direction souhaite aussi réduire au minimum légal le sursalaire prévu pour les prestations du dimanche, qui passeraient de deux à six par an, et augmenter les contrôles médicaux. Ce n'est pas une solution positive pour lutter contre l'absentéisme."

"Le climat est plutôt électrique car les travailleurs estiment qu'ils ont déjà fourni des efforts depuis 2014", précise pour sa part Francis Allemand, secrétaire permanent commerce SETCa Liège, à l'issue de l'assemblée du personnel du Cora de Rocourt. Selon lui, le personnel liégeois est prêt à partir en grève.

Le syndicat prendra position mardi prochain lors d'une réunion fédérale qui se tiendra à 13h30 à son siège, rue Haute à Bruxelles. "Nous verrons comment réagir lors de cette réunion inter-sièges. Mais si la base décide de débrayer, nous serons avec eux car la situation est beaucoup plus grave que ce qu'on pensait", prévient M. Allemand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires