Cora - Delhaize : un objectif, deux méthodes

18/07/14 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Trends-Tendances

Cora serait-il plus doué, socialement, que Delhaize Group ? Il n'a pas provoqué de choc en annonçant une restructuration qui pourrait toucher un cinquième de son personnel (447 personnes sur 2.600). Pourquoi ?

Cora - Delhaize : un objectif, deux méthodes

© BELGA

Pas de magasin en grève ni de communiqués syndicaux agressifs : Cora a visiblement mieux géré l'annonce de sa restructuration. L'ampleur de l'opération est pourtant similaire. Dans les deux cas, l'objectif est de réduire l'effectif de près de 20 % (soit 2.500 personnes pour Delhaize Group).

Les raisons avancées pour les deux restructurations sont identiques, faire face à la guerre structurelle des prix. Mais les méthodes diffèrent. Les syndicats n'ont en effet pas été surpris de l'annonce de Cora, ce 11 juillet. "Nous étions en négociation depuis quelques mois pour réduire les coûts, explique Myriam Delmée, vice-présidente du SETca. La politique de renouveau commercial de Cora est plus claire, des investissements de rénovation ont été faits à Hornu ou Rocourt ; Delhaize se cherche encore."

Chez Delhaize Group, l'annonce, en juin, a été plus soudaine. Le personnel en a donc été surpris, pensant avoir déjà contribué à l'effort. "Contrairement à Cora, les effectifs chez Delhaize avaient fondu. L'an passé, Delhaize comptait déjà 500 à 600 personnes de moins en Belgique", continue Myriam Delmée.

Une autre différence tient dans la perspective de la restructuration, plus claire pour Cora. Les syndicats espèrent y éviter les licenciements secs par la prépension, car la majorité du personnel a plus de 50 ans. Le plus difficile sera sans doute de négocier avec le gouvernement des conditions plus larges, avec départs à 56 ans et conditions d'ancienneté mieux adaptées à des salariés part time.

L'ironie est que les deux groupes sont historiquement liés. Les supermarchés Delhaize appartiennent au Delhaize Group. Cora appartient au groupe Louis Delhaize. Le premier a été fondé au 19e siècle par Jules Delhaize, le second par un de ses frères, Louis Delhaize, dont les enfants sont partis dans le nord de la France. Les dirigeants (français) actuels du groupe Louis Delhaize, François et Pierre Bourriez, sont apparentés à la famille fondatrice. Leur groupe, basé depuis une décennie en Belgique, à Bruxelles, est actif principalement en France, avec 59 hypermarchés Cora, 143 Match, contre sept Cora et 124 Match et Smatch en Belgique.

Alors que le Delhaize Group, coté en Bourse, ne compte plus de descendants de la famille fondatrice à sa direction, le groupe Louis Delhaize reste encore une affaire de famille non cotée. Il affiche un chiffre d'affaires de 8,8 milliards d'euros en 2013 et un résultat net de 55 millions d'euros. Cora Belgique est présent uniquement en Wallonie et à Bruxelles et dégage un chiffre d'affaires de 636 millions d'euros en 2013, avec une perte de 11 millions d'euros. C'est la dernière différence : Cora perd de l'argent, Delhaize Belgique en gagne toujours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires