Coolblue à l'épreuve du marché belge francophone

22/03/18 à 11:01 - Mise à jour à 11:01
Du Trends-Tendances du 15/03/18

L'e-commerçant spécialisé dans l'électronique et l'électroménager vient d'annoncer des résultats globaux en forte hausse. Mais alors que Coolblue traduisait l'année dernière son site en français, se lançant ainsi à la conquête de la Wallonie et de Bruxelles, le groupe aurait du mal à percer au sud du pays. Déficit de notoriété, traductions boiteuses, retards de livraison, etc. Ses responsables auraient-ils mal anticipé certaines difficultés ?

"Nous sommes une entreprise très ambitieuse. Etant donné que sommes déjà actifs en Flandre et que nous avons depuis l'année dernière un magasin à Zaventem dans lequel nous accueillons pas mal de clients francophones, il était logique pour nous de traduire notre site en français. " Dans l'entretien qu'il nous accordait en juillet dernier, le CEO de Coolblue Belgique, Matthias De Clerq, affichait clairement sa volonté de conquérir Bruxelles et la Wallonie. L'entreprise s'est employée depuis lors à traduire progressivement l'ensemble de son webshop. C'est chose (presque) faite aujourd'hui. Mais la traversée de la frontière linguistique se révélerait plus difficile que prévu. Voici pourquoi.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires