Congo : La production de diamants rapporte 1 million de dollars en un mois à la Miba

27/07/12 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Trends-Tendances

La société publique congolaise Minière de Bakwanga (Miba), récemment relancée, a doublé en un mois sa production de diamants, qui est passée de 35.000 à 70.000 carats en juillet, a rapporté vendredi la radio onusienne Okapi.

Congo : La production de diamants rapporte 1 million de dollars en un mois à la Miba

© Reuters

Cette production du mois de juillet a apporté plus d'un million de dollars de recettes à la Miba, installée à Mbuji-Mayi (Kasaï oriental,dans le centre de la RDC), ont indiqué les dirigeants de l'entreprise.Ils expliquent cette performance par le renouvellement de ses engins etla forte teneur en diamant de la zone où le minerai est actuellement exploité.

Selon la direction de la Miba, la production réalisée depuis le début de l'année permet à l'entreprise de payer les salaires de 80% des employés sans subsides de l'Etat congolais.Mais certains experts cités par Radio Okapi, parrainée par l'ONU,estiment que ces bons chiffres ne peuvent pas couvrir tous les besoins de la Miba, affirmant que l'entreprise devra relancer la recherche de nouveaux investissements pour réhabiliter totalement sa production.

Lors de la première vente de diamant qu'elle a organisée le 26 mars2011, après la reprise de sa production interrompue pendant plusieurs années, 1.482 carats de diamant avaient été vendus. Malgré la reprise de la production de la Miba, les agents de l'entreprise sont souvent en grève pour réclamer le paiement de leurs salaires.Leur dernier mouvement de grève remonte à janvier dernier.

La relance de la Miba avait été annoncée en août dernier par le président congolais Joseph Kabila, qui avait remis un chèque de dix millions de dollars pour en amorcer le financement.

La MIBA, véritable poumon économique de la province du Kasaï oriental, est détenue à 80% par l'Etat congolais et à 20% par la société panafricaine Mwana Africa Plc, cotée à la bourse de Londres. Sa production était essentiellement vendue à Anvers. Mais elle avait cessé de produire du diamant le 18 novembre 2008. La concession qu'elle possède s'étend sur 45.000 km2 (une fois et demi la superficie de la Belgique).

Trends.be avec Belga

Nos partenaires