Commerce mondial: Trump cible les "tricheurs" et groupes sidérurgistes belges notamment

31/03/17 à 18:09 - Mise à jour à 18:12

Source: Belga

(Belga) Donald Trump continue son offensive pour transformer les règles du commerce mondial en demandant vendredi à son administration de désigner les pays responsables du déficit américain, ciblant notamment la Chine, mais aussi plusieurs pays européens. Le secrétaire au Commerce Wilbur Ross a affirmé que des groupes sidérurgistes de Belgique notamment pratiquaient du dumping sur leurs exportations de produits sidérurgiques, selon Bloomberg News.

Le président des Etats-Unis doit signer deux décrets visant à désigner les causes et les responsables du déficit américain. Il poursuit ainsi son objectif affiché de vouloir protéger les travailleurs américains contre les méfaits de la mondialisation libérale, une entreprise qui nécessiterait de réviser de fond en comble les règles du commerce mondial, bâties sur un axiome libre-échangiste. Selon Wilbur Ross, l'objectif est d'aboutir, d'ici 90 jours, à une liste "pays par pays, produit par produit" qui devra identifier les cas de "triche", mais aussi d'accords de libre-échange qui n'ont pas tenu leurs promesses ou encore des règlements non respectés. Les pays ciblés sont la Chine, l'Allemagne, le Japon, le Mexique, l'Irlande, le Vietnam, l'Italie, la Corée du Sud, la Malaisie, l'Inde, la Thaïlande, la France, la Suisse, Taiwan, l'Indonésie et le Mexique. Selon le Secrétaire au Commerce, être désigné ne signifie pas nécessairement que des mesures de représailles seront prises. Illustrant cette ligne américaine dure sur le Commerce, M. Ross a affirmé que des groupes sidérurgistes d'Autriche, de Belgique, de France, d'Allemagne, d'Italie, du Japon, de Corée du Sud et de Taiwan pratiquaient du dumping sur leurs exportations de produits sidérurgiques, selon Bloomberg News. Des déclarations qui ont provoqué l'indignation de l'Allemagne. "Je ne peux que prendre connaissance avec une grande incompréhension de la décision du ministère américain de l'économie d'une procédure anti-dumping contre Salzgitter et Dillinger Hütte", deux sidérurgistes allemands a réagi le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, parlant d'une "étape dangereuse". (Belga)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos